Obtenez des ressources exclusives gratuitement par email :


  • Découvrez mon parcours d'investisseur dans l'immobilier : de 0 à 10 appartements en 3 ans

  • Obtenez un Kit immobilier gratuit : dossier bancaire et check-list pour vos visites

Mieux comprendre le système financier et monétaire mondial

Un ami m’a récemment partagé une vidéo que tout le monde devrait voir. La finance de marché a été mise sous le feu des projecteurs ces dernières années… Néanmoins, l’organisation du système reste difficile à comprendre notamment ses dérives…

Le reportage qui est passé sur ARTE revient sur les bases des premières politiques monétaires mondiales, sur les premières dérives spéculatives et leurs conséquences !  Pourquoi une crise financière se transforme en crise bancaire qui se transforme en crise économique ? Quelles ont été les étapes d’une telle libéralisation des flux financiers vers toujours plus de profits et de risques… ?

 

Bref regardez, vous ne perdrez pas votre temps. Vous pourrez briller encore davantage en soirée !

—-> Suite à une mise à jour sur Youtube, il faut vous rendre sur ce site si vous souhaitez visionner les vidéos.

Quelques extraits

  • « De mauvaises règles comptables établient non pas par les banques, mais par les banques centrales, les lois, les ministères des finances… qui permettaient aux banques, à travers des jeux d’écritures qui leur étaient ouverts comme des boulevards, d’augmenter et d’empiler les risques au delà des fonds propres qu’ils avaient. Et personne, jusqu’à ce que le drame se produise, n’a songé à les critiquer, tout le monde était ravi de voir l’empilement des crédits, que les économies allaient bien… »
  • « A chaque faillite bancaire la bourse baisse. Quand la bourse baisse, la valeur de tous les titres diminue, ce qui fait que tous ceux qui ont emprunté ont des chances de tomber en faillite… Donc les banques sont plus en difficulté… Donc de nouvelles couches de banques tombent en faillite etc… processus infernal. Et la masse de ces faillites bancaires fait la profondeur de la crise économique puisque les banques ne font plus aucun crédit… Par conséquent, toute l’économie s’arrête, les ménages tombent dans le chômage… Et comme les revenus ne progressent plus, les entreprises de la vie économique tombent également en faillite »
  • « Depuis 1971, c’est à dire un peu plus de 40 ans, on a plus d’or monétaire international… Depuis ce moment, il y a dans le monde deux voies différentes pour gérer les crises et organiser l’économie.La voie Américaine et Anglo-Saxonne, qui consiste à stimuler l’économie avec de l’argent bon marché et des taux d’intérêts bas. Et la voie Allemande qui tente de stabiliser l’économie par le contrôle de la quantité d’argent et par une politique orientée vers la consolidation des budgets… Et aujourd’hui, avec la crise Européenne, on voit de nouveau ces principes s’affronter »
  • « Sans référence fixe la valeur des changes entre les monnaies varie constamment, problème pour les affaires… Comment faire pour connaître le prix qui convient à chaque pays ? Les sociétés, quand elles sont multinationales, sont présentes dans toutes sortes de pays avec des monnaies différentes. De ce fait, on ajoute une incertitude, on a acheté dans un pays étranger un titre dont la valeur est amené à varier selon les cours de changes entre les monnaies » *Voir l’article sur le ForEX en suivant ce lien.
  • « Elle a désindustrialisé son économie, elle a complètement construit sur la finance. C’est à dire que maintenir la compétitivité, la prépondérance de la place de Londres est vital ! »

 

Le système bancaire et financier continue sa course aux profits, malheureusement difficile d’imposer des lois de régulations à des sociétés si puissantes. Beaucoup de responsables politiques de premier plan sont d’anciens banquiers et il y a donc de réels conflits d’intérêts ! Nous verrons dans le futur mais d’autres crises financières sont à prévoir, les actifs sont alors à vil prix et les grosses sociétés en profitent pour acheter à tour de bras.

Les modèles économiques des banques sont néanmoins depuis quelques années victimes d’attaques de la part de sociétés innovantes issues du secteur des nouvelles technologies et du web (on les appelle les Fintech). Ainsi, outre les banques en ligne aux tarifications attractives, on voit apparaître des services de gestion d’actifs, de courtage, de transferts d’argent… qui cassent les prix, offrent plus de transparence, d’accessibilité grâce aux outils technologiques…

Note :

Leave a Comment:

1 comment
Add Your Reply