Vous souhaitez réaliser un investissement pour placer une partie de vos liquidités. Après avoir fait le tour des placements, écarté l’épargne bancaire peu rentable et plafonnée, l’assurance-vie dont le rendement est en baisse et la bourse trop volatile, vous avez retenu l’investissement locatif qui correspond le mieux à votre profil d’investisseur.

L’immobilier locatif peut être très intéressant à condition de respecter certains critères que nous allons examiner.

Investissement locatif réussite

Le type de bien à acquérir

Neuf ou ancien ? 20m², 50 m² ou 150 m² ? Cela dépend de vous. Il se peut que vous ne souhaitiez pas faire de travaux cependant il faut savoir que les logements anciens rénovés et redécorés offrent des rendements supérieurs aux locations de logements neufs en l’état. La superficie est également à prendre en compte, combien de mètres carré visez-vous ? Si vous souhaitez limiter le taux de rotation de votre location, il faudra éviter les petites surfaces qui sont souvent louées par les étudiants. Un bien de plus de 50m² attirera un profil de locataire différent : actif seul, couple, couple avec un enfant… Vous pouvez aussi chercher des biens d’exception, un Riad au Maroc, un Condo Vieux-Montréal, un appartement sur la croisette… qui attireront plus facilement les touristes de passage pour de la location saisonnière.

La durée de l’investissement

Quel que soit l’objectif recherché, qu’il s’agisse de percevoir des revenus, d’accroître son patrimoine en réalisant une plus-value future, il faut avoir à l’esprit que l’investissement en immobilier locatif se fait sur le long terme. L’idéal étant bien entendu de gagner de l’argent dès le départ, pour cela il faut veiller à ce que nos rentrées d’argent nettes (loyers) soient supérieurs à nos mensualités d’emprunt.

Lisez aussi :  Mettre son appartement en location : savoir prendre les bonnes décisions

Le choix de la ville dans laquelle investir

Il faut s’assurer que l’offre de l’immobilier locatif n’excède pas la demande car il pourrait alors être particulièrement difficile de trouver des locataires.

La localisation du bien immobilier dans la ville

Le bien sera d’autant plus recherché qu’il est situé dans un cadre agréable, proche des transports en commun et de commerces. Vous pouvez aussi rechercher un bien près des écoles et facultés, tout en sachant que le taux de rotation risque d’être plus élevé lorsque vous louez à des étudiants (septembre à juin en général).

Le recours à l’emprunt pour financer son acquisition

 

Réaliser un emprunt dans le cadre d’un investissement locatif est intéressant car il permet de ne pas utiliser sa propre épargne disponible et de déduire de ses futurs impôts les intérêts d’emprunt. Il faut bien choisir son crédit, entre le crédit amortissable et le crédit in fine.Pour ce dernier, le montant des intérêts est plus important mais prévoit le remboursement du capital en une fois à une date fixée par le contrat. Pour cette partie, je vous conseille vivement de lire l’article suivant : les secrets pour négocier son emprunt immobilier.

La fixation du loyer

Le loyer doit correspondre au prix du marché. Un loyer trop élevé pourrait faire fuir les locataires ou entraîner des changements fréquents de locataires.

Le rendement net

Il correspond au ratio loyers annuels déduits des charges et frais divers / montant de l’investissement total ramené en pourcentage. L’investissement total englobe le prix d’achat du bien auquel on ajoute les frais de notaire et d’agence. Le taux obtenu devra être dans tous les cas supérieur aux placements sans risques majeurs disponibles (livret A et assurance-vie).

Lisez aussi :  Les secrets à connaître pour négocier son emprunt immobilier

Le choix du locataire

Il est impératif que le futur locataire fournisse certaines pièces justificatives comme des fiches de paie, un contrat de travail et une copie d’une pièce d’identité et il est nécessaire de vérifier l’authenticité des documents. L’investisseur peut également se rapprocher de précédents bailleurs pour une meilleure connaissance de la personne et enfin demander une caution pour se protéger d’une défaillance du locataire.

Trouvez du soutien et des conseils auprès d’investisseurs qui ont déjà réussis ce que vous voulez entreprendre.

Et enfin : Passer à l’action !

Enfin, une fois que vous savez précisément ce que vous cherchez, faîtes un calcul de rendement prévisionnel et saisissez l’occasion de réaliser un investissement locatif ! C’est le meilleur moyen d’apprendre et de s’enrichir.