Investissement locatif succès

Pour qu’un investissement locatif porte ses fruits, il faut bien préparer le terrain et adopter une stratégie de suivi à long terme. Personnellement pour un futur achat, voici les étapes que je respecterai :

  • Définir le type de bien dans lequel on souhaite investir : catégorie socioprofessionnelle visée (étudiants, couples, retraités, touristes…), nombre de pièces, neuf ou ancien, maison ou appartement… Choisir une zone où le ratio offre/demande locative est correct, afin de trouver rapidement des locataires. Ensuite, l’emplacement du bien immobilier doit être idéal : transports en commun, commerces, écoles, bassins d’emplois, espaces verts, zones touristiques…

 

  • Une fois tous ces éléments en tête, il faut mettre le paquet pour trouver la perle rare, mettez tous vos contacts en alerte. C’est dans cette situation que les agents immobiliers, les notaires, les investisseurs sont des alliés de taille , ils pourront vous avertir en premier de l’entrée d’un bien idéal sur le marché. Concentrez-vous sur cette prospection immobilière et dès qu’une offre qui répond à vos critères tombe alors faites les calculs !

 

  • Ensuite il faut faire des projections financières de l’opération : combien cela va-t-il me coûter et combien cela va-t-il me rapporter ? Il faut prendre en compte tous les frais : agence immobilière, travaux, courtier, notaire, emprunt immobilier… y compris ce que l’on va payer plus tard : assurances, frais de copropriété, taxe d’habitation, travaux à venir, charges diverses, impôts prévisionnels…

 

  • Avoir une équipe autour de soi (agents immobiliers, notaire, artisans, banquier, comptable) va vous permettre d’avoir des conseils d’experts (notamment sur le coût de travaux éventuels afin d’estimer la rentabilité finale) et d’être très réactif. C’est la clé ! Annonce qui tombe le matin, visite le midi et signature le soir ;)
Lisez aussi :  Les inconvénients qu'il y a à acheter de l'or ?

 

  • N’oubliez pas de négocier ! Surtout quand il s’agit d’un bien mis en vente par plusieurs copropriétaires (héritage par exemple). En effet, plus le nombre de copropriétaires sera élevé, moins la baisse aura d’impact, car elle sera divisée entre tous. Exemple, un rabais de 5000 euros sera plus difficile à faire passer auprès d’une seule personne qu’auprès de 5 (1000 euros de perte par personne). Pensez à toujours justifier cette négociation à la baisse, parce que vous devrez entreprendre des travaux par exemple.

 

  • Une fois le compromis de vente signé, le plus dur sera fait. Si vos démarches et calculs ont été bien menés alors vous savez déjà que votre bien va s’autofinancer ou même vous rapporter de l’argent tous les mois une fois la mensualité d’emprunt payée.

 

  • La prochaine étape sera de « marketer » votre bien, qu’il soit visible et mis en valeur afin de le louer au maximum. À vous de choisir si vous préférez faire de la location à la nuitée et/ou à la semaine ou au mois. Choisissez les meilleurs sites d’annonces, créez si possible un site internet dédié à votre location, faîtes des photos professionnelles, restez simple en ce qui concerne la décoration et équipez votre logement avec tout le nécessaire.

 

  • Attention au régime d’imposition que vous choisirez, je vous conseille de déclarer vos revenus au BIC réel (déductions nombreuses, amortissements de l’immobilier et du mobilier).

 

Comme vous avez pu le constater dans cet article, un investissement locatif demande des connaissances, il faut donc d’abord apprendre, lire des livres, des blogs, parler avec des personnes ayant déjà investi avec succès puis passer à l’action.

Lisez aussi :  Bonne affaire en investissement locatif

Bons investissements à tous !