On sait tous combien il est facile de s’endetter, nous sommes constamment bombardés d’appels à le faire… et souvent, dans les discours commerciaux, soit disant dans notre intérêt. Le problème c’est que se désendetter peut-être bien plus difficile !

Le paradoxe de l’endettement, c’est qu’il peut faire du bien comme du mal à vos finances personnelles ! Acheter une télévision à crédit pour la payer 2 à 3 fois plus cher avec les intérêts alors qu’elle ne vous rapportera aucun revenu vous semble une bonne idée ? Bien sûr que non :)

Alors qu’investir à crédit pour monter son entreprise, dont les revenus futurs paieront la dette contractée, est une bonne configuration sur le papier. Ou encore réaliser un investissement locatif grâce à un emprunt, qui vous rapportera dans le temps et qui permettra donc de rembourser la dette.

C’est facile à comprendre mais beaucoup font le contraire. Et bien souvent ce sont ceux qui n’ont aucune éducation financière à la base, les personnes aux ressources limitées qui se tirent une seconde balle dans le pied. Le problème c’est que 95% des gens ne sont concernés que par les mauvaises dettes.

Il faut retenir l’idée qu’en général s’endetter pour un actif qui générera par la suite des revenus est une bonne dette (sous réserve de bien anticiper la couverture du remboursement de la dette par les revenus générés). Il convient donc d’avoir des connaissances financières solides pour optimiser l’effet de levier que permet ce type de dette (en négociant son emprunt immobilier par exemple).

bonne dette actif

Un actif comparable à cet arbre qui régulièrement large plusieurs billets ;)

Un conseil, pour acheter son logement principal « mettre sur la table » le maximum d’argent (d’où l’importance d’économiser au préalable) et compléter si nécessaire par un emprunt. Les sommes dont on parle dans ce cas sont importantes (200000, 300000 euros…) et si la totalité est empruntée alors vous aurez toujours cette épée de Damoclès au dessus de la tête. Ainsi, le remboursement ne dépendra que de vous, vous serez contraint de ne surtout pas perdre votre emploi et il vous sera difficile de changer la situation (passer à mi-temps ou allouer du temps à une reconversion professionnelle par exemple). D’où également l’importance de ne pas dépendre d’une seule source de revenu.

Lisez aussi :  Gérer son endettement et comment se débarrasser d'une mauvaise dette?

Dans tous les cas, une dette vous engage à rembourser et même si les impacts financiers ne sont pas les mêmes (bonnes ou mauvaises dettes), il y a toujours un risque.

Dans le cas où vous auriez une mauvaise dette, la recommandation est : se désendetter au plus vite ! Bien que l’on ne peut-être que d’accord avec celle-ci, appliquer un plan d’actions pour le faire c’est autre chose. Il faudra faire des choix et franchir plusieurs étapes pour évoluer financièrement.  Au départ cela peut apparaître insurmontable pour certains mais il faut s’y mettre.

 

Passer outre l’habitude de s’endetter

Si vous traînez un montant important de crédits à la consommation et autres méchantes dettes depuis plusieurs années, alors ces dernières sont comme des compagnons de route, de vieux amis.

L’habitude de voir chaque mois sur votre compte la ligne « remboursement crédit », fait que vous ne la voyez plus. Au bout d’un moment cela ne nous gêne plus, nous paraît normal, il est donc difficile d’abandonner une habitude assimilée comme « normale ».

Il faut arrêter de voir une dette (tout comme l’état qui est endetté) comme étant quelque chose de normal. Il faut voir celle-ci comme l’obstacle qu’elle est ! Elle vous empêche d’être plus libre d’esprit et d’utiliser votre argent à d’autres fins plus intéressantes. Ce n’est que lorsque vous vous rendrez compte de cela que vous pourrez évoluer dans le bon sens.

Si vous avez plusieurs crédits à la consommation, revolving… que ce soit par nécessitée ou pire par manque de connaissances  (alors que vous auriez les moyens de faire autrement), arrêtez ! Il y a d’autres issues.

Lisez aussi :  Les secrets à connaître pour négocier son emprunt immobilier

 

Apprendre à gérer son budget pour oublier les dettes

gérer dépenses budget

Une fois le choix fait de vous libérer des chaînes des mauvaises dettes alors il faut apprendre à dépenser moins que vous ne gagniez, à reconsidérer vos besoins et vos envies. Naturellement, si vous utilisez l’achat à crédit depuis un moment, les envies apparaissent comme des besoins (vous savez  ce gadget, cette deuxième télévision…). Il vous faudra rééquilibrer cela.

Ensuite, le chemin vertueux à suivre est : moins de dépenses, donc plus de capacité d’épargne et d’investissement pour générer des sources de revenus annexes. Je reviendrai sur ces derniers points dans l’article suivant plus en détails.

En espérant en avoir résonné quelques-uns. Je vous invite à réagir dans les commentaires, à bientôt !