Trouver le bien immobilier qui vous convient peut être difficile. Si votre prospection suit certaines règles, vous y consacrerez moins de temps et d’énergie. Trouver l’appartement ou la maison de vos rêves suppose que vous sachiez exactement ce que vous cherchez, que vous définissiez votre budget, que vous listiez ce qui vous parait indispensable et non négociable. Mettez en place la recherche, « décodez » les annonces et profitez des visites virtuelles. Voici quelques conseils pour réussir la prospection de votre nouvelle habitation.

Définissez votre projet immobilier

Commencez par définir clairement ce que vous cherchez. Cette étape est encore plus importante si vous cherchez à deux. Faites la liste des critères qui vous permettront de filtrer les biens immobiliers dans votre prospection.

Définissez votre budget

La recherche de votre nouvelle habitation commence par la connaissance de votre budget et de votre capacité d’emprunt. Votre banquier ou votre courtier vous aidera à évaluer précisément le montant que vous pourrez emprunter ou utilisez un simulateur de prêt immobilier sur Internet.

En fonction de ce budget, recherchez les coûts moyens du mètre carré dans les zones qui vous intéressent. Cela permet de vérifier que votre projet est cohérent. Pensez également à l’état du bien immobilier : pourrez-vous faire face à des travaux plus ou moins importants ou le bien doit-il être habitable immédiatement.

Listez les critères essentiels

La configuration

Parmi ces critères, il peut y avoir la configuration du bien : combien de pièces sont indispensables ? Avez-vous besoin d’un accès par ascenseur dans l’immeuble ? La maison doit-elle avoir un étage ou être de plain-pied ? La surface du jardin est-elle importante ? L’énergie utilisée pour le chauffage peut conditionner votre recherche tout comme les travaux à prévoir, l’exposition…

Lisez aussi :  Investir dans un local commercial

La nature du bien

Votre recherche porte-t-elle sur un bien ancien ou très récent ? Un investissement dans l’ancien est une démarche différente d’un investissement dans l’immobilier neuf.

L’emplacement

L’habitation doit-elle être proche des commerces et services tels qu’une école, un transport scolaire, des magasins… La distance par rapport à votre lieu de travail est-elle essentielle ? La situation du bien doit-elle être agréable avec la proximité de parcs, de voisins ou souhaitez-vous un maximum d’isolement et de calme ? Certaines zones peuvent être directement exclues de votre recherche.

Les critères supplémentaires

Certains critères, non essentiels, peuvent vous aider à prendre une décision lors de la recherche de votre bien immobilier. La surface, une pièce supplémentaire, une place de parking, un balcon ou une terrasse, une cuisine ouverte ou indépendante, étage au sein d’un immeuble, présence d’une cave, bien habitable immédiatement ou travaux à prévoir peuvent faire la différence.

La mise en place de la recherche du bien immobilier

Agence, courtier ou particulier

Les intermédiaires dans votre prospection immobilière sont variés. L’agent immobilier joue le rôle d’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur avec une commission qui varie de 3 à 6 %. Le courtier immobilier est à la fois un conseiller et un accompagnateur. Il peut effectuer toutes les démarches à votre place. Il est rémunéré seulement si la vente est effective avec une moyenne de 3 % du prix du bien. Il est également possible de choisir les annonces de particulier à particulier. Cette solution demande plus de temps mais elle évite les frais supplémentaires.

Recherche en ligne

Les sites proposant des annonces de biens immobiliers à vendre sont extrêmement nombreux (c’est également le cas pour une location d’appartement) ! Privilégiez ceux qui mettent à votre disposition un maximum de filtres afin d’affiner votre recherche.

Lisez aussi :  40 biens immobiliers à 30 ans, retour d'expérience

Le terrain

Même si les recherches se font via Internet, il est important de se déplacer dans la zone qui vous intéresse. Rendez-vous dans les agences immobilières à proximité et détaillez vos attentes.
Faites marcher le « bouche à oreille » avec des personnes sur place : les voisins, les commerçants sont souvent avertis en premiers d’une prochaine mise en vente.

Les visites virtuelles

De plus en plus d’agences proposent des visites virtuelles. Elles vous permettent de découvrir la totalité du bien en quelques clics, de zoomer sur les plafonds, les accessoires… Elles font gagner énormément de temps. Si le bien immobilier vous intéresse vraiment, prenez rendez-vous.

N’oubliez pas : pour éviter de louper une bonne affaire, créez des alertes sur plusieurs sites.

Décoder les annonces immobilières

Lors de votre recherche, vous allez lire de très nombreuses annonces ; certaines sont brèves et précises, d’autres sont plus imaginatives et vagues. Un bien à « fort potentiel » signifie que des travaux importants vont être nécessaire ; un quartier « animé » peut être bruyant ou pourvu de nombreux commerces et services. Un bien « atypique » peut être difficile à aménager... Faites attention à tout ce qui n’est pas mentionné dans l’annonce. Un coup de téléphone ou un courriel permettent de clarifier les choses.

Les questions à poser et la visite

Pour la visite, préparez votre check-list : raisons de la vente, taxe foncières, état des installations, bilan énergie… N’hésitez pas à vous faire accompagner par une personne « neutre » ; elle verra les choses d’une manière différente. À moins d’un coup de cœur, ne vous précipitez pas, soyez attentif à tous les détails ; demandez si vous pouvez prendre des photos et programmez une deuxième visite à un autre horaire et un autre moment de la semaine…

5/5 - (2 votes)