Les taux des crédits immobiliers fluctuent en fonction des périodes Qu’ils soient ou non attractifs, il est essentiel de faire jouer la concurrence pour trouver le meilleur crédit immobilier.

Il est important de préparer son dossier de demande de crédit immobilier avant de chercher la banque qui vous conviendra le mieux. Vous devez avoir un dossier complet avec un taux d’endettement correct (inférieur à 33 % pour la plupart des profils d’emprunteurs) et fournir l’ensemble des pièces nécessaires.Les banques tiennent compte de votre épargne, de la possibilité d’un apport personnel, de votre profil socio-professionnel et de nombreux autres critères. La recherche du crédit immobilier doit débuter dès la signature de la promesse de vente. Vous avez entre six semaines et deux mois suivant la signature pour trouver le meilleur crédit immobilier.

Voici quelques pistes à suivre pour valoriser une demande de prêt qui vous permettront de devenir propriétaire.

Un apport personnel facilite les démarches

Vous avez enfin trouvé le logement qui vous convient. Il va falloir trouver la meilleure banque pour votre crédit immobilier. Si vous avez un apport personnel, les démarches sont nettement plus faciles. Cet apport correspond à la part du financement que vous engagez directement. C’est un atout certain pour une meilleure négociation et pour profiter des meilleures conditions de prêt.

Pour l’établissement prêteur, cet apport prouve que vous êtes motivé, que vous avez anticipé et que vous souhaitez vraiment investir. Peu importe l’origine de cet apport personnel. Pour qu’il soit pris en compte, son montant doit être compris entre 10 et 50 % du montant total de l’emprunt. Il est évident que plus cet apport est important, plus le taux de crédit sera faible. Les banques tendent à proposer de meilleures conditions si votre apport correspond aux frais de notaire, aux frais de garanties et/ou à 10 % du montant du bien.

Lisez aussi :  Investir dans l'immobilier en Gironde

Bien gérer son budget et son taux d’endettement

La banque qui va consentir le prêt va obligatoirement vérifier que les mensualités ne seront pas trop élevées pour votre budget. Elle va également tenir compte des relevés de compte. Si vous avez déjà un compte épargne sur lequel vous versez régulièrement de l’argent, c’est un atout supplémentaire. Les banques font davantage confiance à une personne ayant un petit salaire mais qui justifie d’une bonne capacité d’épargne plutôt qu’à une personne touchant une rémunération élevée mais n’ayant pas d’économies.

Cela montre que vous êtes capable de gérer votre budget et de faire face aux imprévus. Si vous avez accumulé les crédits à la consommation, il est recommandé de les solder avant de faire une demande de crédit immobilier. Dans tous les cas, votre taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 %. Il est convenu qu’une personne ne peut pas s’endetter au-delà du tiers de ses revenus nets imposables de l’année précédent la demande de crédit. Si votre situation ne correspond pas pleinement aux standards attendus par les banques, il peut être intéressant de faire appel à un courtier. Ce professionnel va structurer au mieux votre dossier et votre demande pour mettre en avant ses points forts.

La durée et les conditions du prêt

Les banques préfèrent prêter sur des durées limitées. Ces prêts sont moins risqués que ceux contractés sur 25 ou 30 ans. Le plus souvent, un crédit immobilier souscrit sur 10 ou 15 ans à un taux plus attractif.

Il est conseillé de faire plusieurs simulations d’emprunts sur différentes échéances. Les taux sont souvent fixés sur des tranches de quatre ou cinq ans. Cela peut vous permettre d’avoir un taux plus intéressant sur 19 ans plutôt que sur 20 ans. Les indemnités de remboursement anticipé, la possibilité de transférer le prêt peuvent généralement être négociées.

Lisez aussi :  Emprunter sans apport pour investir dans l’immobilier

Les différents prêts immobiliers

Même si votre apport personnel est conséquent, vous pouvez peut-être optimiser votre crédit immobilier en vous tournant vers les différentes aides au financement. Le prêt à taux zéro, la subvention ANAH, le prêt employeur, le prêt conventionné, le prêt CEL ou PEL… peuvent vous aider.

Faire jouer la concurrence entre les banques

Une fois que votre dossier de crédit immobilier est complet, il faut faire jouer la concurrence entre les établissements prêteurs. Si vous manquez de temps ou que vous avez peur de vous tromper, il est possible de faire appel à un courtier en crédit immobilier. Ce professionnel a pour mission de trouver le meilleur crédit immobilier en fonction de votre situation et de votre profil.

Les banques proposent toutes des conditions différentes. A vous ou à votre courtier de trouver celle qui correspond le mieux à vos attentes. Il ne faut pas hésiter à mettre votre banque habituelle en concurrence avec les autres offres si ces dernières sont plus intéressantes.
Il faut également savoir que rien ne vous oblige à souscrire à l’assurance de prêt proposée par la banque qui accorde un crédit. La loi Lagarde vous permet de vous assurer auprès de la compagnie de votre choix. Cette assurance pèse souvent très lourd dans les mensualités et doit être examinée avec soin. La délégation d’assurance peut optimiser le coût du crédit avec une réduction variant de 0,08 à 0,10 %.

Dans tous les cas, il est conseillé d’anticiper sa demande de crédit immobilier et d’avoir une gestion de compte parfaite.