La construction de sa maison reste un rêve tout à fait accessible même pour ceux qui ont un budget serré. Afin de vous faire une idée sur un projet de construction, intéressez-nous à la répartition des frais qui y sont liés
  • Le terrain représente environ un tiers du coût total de la construction. Les prix varient en fonction des régions, de la situation, du choix d’acheter un terrain en lotissement ou pas.
  • La construction, comprenant la main d’œuvre et les matériaux, représente la moitié du budget total.
  • Les finitions telles que le revêtement des sols, la peinture, un éventuel escalier, les équipements intérieurs.
  • Divers frais annexes, comme les assurances constructions, les frais de notaire, les frais bancaires, la taxe d’aménagement, le déménagement.

Baisser coût construction maison

Le prêt immobilier

Tout d’abord, contactez votre banque et prenez un rendez-vous. Votre banquier va définir votre capacité d’emprunt, la durée de l’emprunt, les mensualités à payer et le taux. Il vous donnera certaines informations sur les éventuelles aides de l’État auxquelles vous avez éventuellement droit. Bien qu’elle soit facultative, la prise d’une assurance aura un impact sur votre budget. Nul n’est à l’abri d’une maladie, d’un accident ou d’un décès et il est opportun d’en souscrire une. Certaines banques offrent des remises sur les frais de dossier. Pour en savoir plus sur la négociation de votre emprunt immobilier lisez notre article.
Une fois les éléments regroupés, faites des simulations de crédit auprès d’autres banques. Établissez votre budget et n’oubliez pas d’inclure une enveloppe pour les imprévus.

L’achat du terrain

Vous avez le choix entre l’achat d’un terrain en lotissement qui offre l’avantage que le terrain soit déjà aménagé et viable, mais qui reste la solution la plus coûteuse ou un terrain hors lotissement, qui est plus démocratique à l’achat, mais qui nécessite plusieurs vérifications : le terrain est-il constructible ? Quelle est la nature des sols ? La parcelle est-elle raccordée aux différents réseaux ? Autant de questions à se poser qui peuvent avoir un impact sur le budget. Faites-vous aider par un professionnel du secteur qui pourra établir une évaluation du terrain choisi.

Lisez aussi :  Le marché immobilier du Calvados

Le choix du prestataire

Que votre choix se porte sur un architecte, un constructeur ou une main d’œuvre, les prix ne sont pas les mêmes. Demandez plusieurs devis et ensuite, pensez à négocier avec les différents acteurs afin de bénéficier du meilleur prix (choisissez un constructeur de maison à prix abordable).. La précipitation peut jouer défavorablement en votre faveur et vous faire regretter certains choix pris trop rapidement.

Une autre solution existe : pour chaque poste (terrassement, charpente, menuiserie, plomberie, électricité…), faites un appel d’offre à plusieurs prestataires. Comparez les offres et notez-les dans un tableau. Vous avez alors une vue concrète de votre projet.

Plan de la maison

Il faut savoir qu’une maison compacte, carrée ou rectangulaire et de plain-pied est la solution la moins onéreuse. Les maisons en U, L, T ou H demandent plus de technicité et plus de matériaux. Sur le long terme, elles peuvent avoir un impact sur les coûts de chauffage. Si votre maison fait plus de 100 m², ajoutez un étage pour économiser certains frais sur les fondations, la charpente et la toiture ainsi que sur la main d’œuvre.

Préférez un toit monopente (= une seule pente) et pour la voiture, le carpark est beaucoup moins cher que la construction d’un garage. Rien ne vous empêche de construire ce dernier plus tard.
Soyez certains de vos choix finaux. Un changement en cours de chantier entraîne une augmentation des frais.

Le choix des matériaux

Choisir des matériaux bon marché pour économiser n’est pas la meilleure des solutions. Soyez à l’écoute de votre constructeur et choisissez des éléments d’un bon rapport qualité/prix. Vos choix d’aujourd’hui ont un impact sur le futur.

L’orientation de la maison

Une exposition plein sud de la maison et munie de grandes baies vitrées permettent de faire des économies sur votre future consommation d’énergie. De même, ne faites surtout pas l’impasse sur l’isolation. Ce poste n’est pas très élevé, ne cherchez pas à réduire les coûts de cette catégorie. Enfin, privilégiez une chaudière à condensation ou un poêle à granulés.

Lisez aussi :  Réussir son investissement immobilier

Prendre en charge une partie de la construction

Ce qui peut réduire drastiquement votre budget est de réaliser vous-même les finitions de votre maison. Par exemple, confiez la construction du gros-œuvre à des professionnels et chargez-vous du reste (parquet, pose de la cuisine, peinture etc…). La main d’œuvre reste un poste important et relativement coûteux. De plus, vous tirez une certaine satisfaction dans l’implication de la construction de votre maison. Faites appel à votre entourage pour vous donner un coup de main. Ne rognez pas sur les équipements qui contribuent à votre confort. Le choix d’une douche à la place d’un bain est certes plus économique, mais ne renoncez pas à une baignoire si vous aimez vous prélasser dans un bain chaud. Le budget ameublement est aussi à anticiper car vous ne pourrez pas solliciter la banque afin d’obtenir des fonds (le déblocage n’étant que prévu pour de l’immobilier). Il faudra donc financer ces achats grâce à vos deniers personnels ou alors profiter des services d’une société comme Easy-mobilier.

Autre idée : vous pouvez proposer votre aide à l’entrepreneur en lui proposant de prendre en charge certains travaux accessibles comme préparer les mélanges, poser des briques ou effectuer les saignées. Attention toutefois à ne pas ralentir le travail des autres corps de métier.

Pensez aussi à la robotique qui peut vous faire économiser sur le long terme : allumer le chauffage à distance, vérifier si la lumière d’une pièce est bien éteinte. Si votre budget ne vous permet pas d’investir dans un système domotique, pensez néanmoins à installer assez de câbles électriques en prévision d’une future installation.