Sujet important aujourd’hui traité dans cet article, l’endettement.

Commençons par définir ce qu’est l’endettement :

Toute personne peut décider de s’endetter, d’obtenir de l’argent auprès d’un autre particulier ou d’une société (banque, autres organismes de crédits…).  Le capital emprunté majoré d’intérêts devra ensuite être remboursé dans les délais prévus.

Lorsque l’on va voir une banque pour faire un emprunt, notre profil va être analysé et deux indicateurs en particulier : le reste à vivre et le taux d’endettement.

– Le reste à vivre étant la soustraction entre les revenus totaux et les charges fixes mensuelles (loyer éventuel, charges de logement (eau, électricité, gaz…), assurances (logement, auto, santé), pensions éventuelles, impôts, crédits  en cours, transport, alimentation. Grâce au calcul du reste à vivre, la banque connaîtra le montant maximum des mensualités d’emprunt que le foyer sera capable de rembourser et par la même occasion le montant d’endettement supplémentaire correspondant.

  • Le taux d’endettement est le rapport entre toutes les mensualités de crédits et les revenus totaux. Par exemple, si vous gagnez 2400 euros nets par mois et que vous payez 800 euros de mensualités de crédits alors vous aurez un taux d’endettement de 33%. C’est le taux maximum communément accepté par les organismes préteurs, toutefois tout dépend du dossier crédit que vous présenterez (plus celui-ci sera complet et précis, plus vous aurez d’arguments) ainsi que de votre profil client. En effet, les banques vont noter les demandeurs de crédit (ce que l’on appelle le scoring) sur plusieurs critères : salaire, métier, ancienneté professionnelle, âge, nationalité, situation familiale, département de résidence, ancienneté dans votre logement, type de logement (locataire, propriétaire), gestion de ses finances personnelles (de l’épargne, pas de découverts bancaires…), la nature du crédit (quel est le projet ?), la durée du crédit, l’apport personnel, les personnes se portant cautions ? Pour aller plus loin lisez, ce très bon article sur le scoring bancaire.

Si votre profil client est très bon et que votre dossier crédit est parfaitement ficelé, par exemple pour un investissement locatif, alors vos chances d’aller au delà des 33% d’endettement seront plus élevées.

Lisez aussi :  Générer des revenus complémentaires

Bonnes dettes mauvaises dettes surendettement

 

Pourquoi utiliser l’endettement ?

Plusieurs personnes contractent des dettes mais ne parviennent plus par la suite à rembourser celles-ci… c’est ce que l’on appelle une situation de surendettement.

Son apparition a deux origines principales :

–          Une baisse de revenus sur la durée (licenciement, maladie…).

–           La souscription d’un nombre trop important de crédits. La plupart du temps, des crédits servant à l’achat d’objets de consommation, qui vont perdre de la valeur qui surtout ne vous rapporteront aucun revenus dans le temps.

Vous devrez faire face à des intérêts d’emprunt sans qu’aucune rentrée d’argent ne permette d’équilibrer votre situation, comme c’est le cas lorsqu’on investit avec succès dans l’immobilier locatif par exemple : le loyer payé par votre locataire va être égal ou supérieur à vos mensualités d’emprunt. L’opération est donc blanche car elle n’affecte pas votre reste à vivre.

Il faut réussir à bien faire la différence entre les bonnes dettes servant à investir, à augmenter nos revenus mensuels et les mauvaises dettes qui vont simplement nous appauvrir ! Ce sont ces dettes qui font beaucoup de mal au budget, partez du principe que si votre achat n’est pas un actif au sens financier du terme (susceptible de vous rapporter des revenus), alors il faut essayer au maximum de payer cash !

 

Comment éviter les mauvaises dettes ?

Lorsque le reste à vivre d’un foyer devient trop faible alors parfois le recours à un crédit à la consommation (privilégiez dans ce cas les sociétés reconnues comme Cofidis par exemple) est la seule solution à court terme. Il faut cependant rapidement corriger le tir car les taux d’intérêts peuvent être énormes (20% parfois).

Pour éviter d’être dans cette situation de mauvaise dette, plusieurs conseils :

– Suivez vos comptes régulièrement, vous pourrez anticiper une charge supplémentaire ou constater avec joie une hausse future de vos revenus, établissez des budgets à respecter et surtout constituez au plus vite un fonds de sécurité qui vous permettra de faire face aux imprévus ! Cet argent vous rapportera des intérêts et vous évitera d’en payer le jour où votre voiture va avoir besoin de réparations par exemple car vous pourrez payer cash.

Lisez aussi :  10 conseils pour développer son patrimoine

– Si vos revenus chutent sur une période, adaptez-vous et supprimez les dépenses non indispensables : internet, abonnement télévision, forfait téléphonique, dépenses de carburant (utilisez les transports publics), renégociez vos assurances… Si cela ne suffit pas vous pouvez déménager pour réduire vos charges de logement. Lisez mon article sur la réduction de vos charges mensuelles.

– Développez vos revenus, pour cela je vous conseillerai :

o   si vous travaillez, vous pouvez peut-être obtenir une augmentation de salaire ? Rien ne vous coûte de demander, surtout si vous êtes indispensable à l’entreprise.

o   de vendre les objets dont vous ne vous servez plus sur internet, ce sera l’occasion de ranger ;)

o   de proposer votre voiture à la location sur internet

o   de proposer une chambre de votre logement à la location

o   devenez rédacteur sur internet pour arrondir vos fins de mois (en moyenne 10 euros pour 500 mots, je vous conseille Textbroker).

o   Lancer votre activité personnelle en dehors de votre emploi salarié (jardinage, dépannage informatique, photographie…), le statut d’auto-entrepreneur est parfaitement adapté !

– Parlez de votre situation à vos proches, ils pourront vous soutenir et vous apporter peut-être une aide financière provisoire.

 

Si vous êtes déjà endetté alors consultez votre organisme de crédit, trouver une solution est également dans leur intérêt ! Ils veulent être remboursés et pour cela, ils peuvent vous proposer une renégociation de votre crédit ou encore le rachat de tous vos crédits pour diminuer vos mensualités. Vous pouvez également peut-être obtenir de l’aide des services sociaux, ne vous isolez pas, parlez de vos problèmes de surendettement pour les régler au plus vite et tirez en des leçons pour le futur !

Si vous avez d’autres informations et conseils à rajouter, je vous invite à les partager dans les commentaires.