analyse action bourse dividendes

Avant de commencer à investir sur les marchés actions, il faut avoir une idée précise de ce que peut être une bonne opération !

Cela va bien sûr dépendre de votre stratégie :

– Augmenter la valeur de votre portefeuille boursier par de l’achat revente à court-terme (swing trading, durée de détention < 1 semaine), à moyen-terme (quelques semaines <durée de détention< 6 mois) ou du buy-hold à plus long-terme (durée de détention > 6 mois). Avant de choisir une société, il FAUT réaliser une analyse fondamentale (comptabilité, analyse financière, positionnement, innovations, concurrence, partenaires, contexte économique, avenir?) et dans l’idéal la coupler à une analyse technique (se baser sur l’historique des cours boursiers d’une action afin de prévoir son évolution future).

– Se concentrer sur l’obtention de revenus sous forme de dividendes (palmarès des distributions sur Boursorama).

Personnellement, j’aime jouer sur les deux tableaux mais avec des sommes investies différentes. Un compte-titres pour réaliser de l’achat-revente puisque ce support d’investissement permet d’effectuer des retraits sans fermeture du contrat et un PEA afin de conserver des actions sur du plus long terme et de récolter des dividendes.

Ainsi, les plus-values réalisées grâce à mon compte-titres seront réinvesties dans des actions à rendement au sein de mon PEA. Pour que celles-ci me rapportent des dividendes réguliers, de la même manière qu’un appartement peut rapporter des loyers à son propriétaire, il faut bien les choisir ! À noter que j’ai également une assurance-vie qui me permet d’investir dans des OPCVM mais c’est un autre sujet. Il est bon de rappeler que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Lisez aussi :  Commencer à investir en bourse

Quelles informations financières sont à analyser ?

Premièrement, je m’assure que la société, dans laquelle j’investi, évolue dans un secteur d’activité qui a de beaux jours devant lui. Typiquement, ceux en lien avec les besoins primaires des êtres humains comme l’alimentation, la santé, les énergies…

Les sociétés doivent être solides! Voici les critères sur lesquels je me base :

  • Les années précédentes doivent avoir montré une croissance du chiffre d’affaires, du résultat net.
  • Encore plus important, le résultat d’exploitation doit suivre cette augmentation. En effet, si le résultat net est en augmentation alors que le résultat d’exploitation est en baisse alors il y a un problème. Le résultat d’exploitation reflète la santé du corps d’activité de l’entreprise, c’est pour cela qu’il doit augmenter. Pour masquer une baisse de ce résultat, les entreprises peuvent par exemple vendre des machines (résultat exceptionnel) ou vendre des titres financiers (résultat financier) pour gonfler le résultat net.
  • Ensuite, le taux d’endettement doit être inférieur à 2/3, soit 66%. En effet, au delà de cette limite on considère une société comme bien endetté.
  • Je considère que le ratio de distribution des dividendes doit être inférieur à 100%. De cette manière, l’entreprise conserve une capacité supplémentaire d’investissement et donc de développement.
  • Bien sûr, la société doit assurer un bon rendement aux investisseurs ! Mais dans l’idéal pas que pour une année, c’est pour cela qu’il faut regarder depuis quand l’entreprise distribue des dividendes et savoir si elle va continuer à le faire. Des dividendes distribués depuis de nombreuses années et qui en plus sont en croissance régulière, c’est excellent.
Lisez aussi :  Dans quoi investir lorsqu'on est jeune ?

Si tous ces critères sont validés alors je m’intéresse de plus près à la société

  • Les dirigeants sont-ils efficaces ? Comment les risques sont-ils gérés ?
  • Quels sont les produits/services/brevets ? Innovations à venir ?
  • Sur quels marchés la firme est-elle présente ? Diversification géographique et sectorielle ?
  • Quels sont les axes de développement de l’activité ? Partenariats ?

C’est un check-up complet qui me conforte ou non dans mes choix. Ainsi, j’ai par exemple en portefeuille (PEA) des actions de Total, GDF Suez, Vivendi, Sanofi. Je diminue le risque en diversifiant par secteurs d’activités, secteurs géographiques… Relisez mon article sur mes débuts en bourse dans lequel je parle du PEA et du choix de mon courtier en ligne.

 

De votre côté quelle est  votre stratégie et quelles étapes validez-vous avant d’acheter en bourse des parts d’une société ?