En tant qu’investisseur, vous êtes parfois amené à vendre un bien de votre patrimoine immobilier. Or, vous souhaitez souvent récupérer rapidement l’argent de la transaction pour réinvestir. Découvrez donc 5 techniques pour accélérer la vente de votre logement ou local professionnel. 

Maîtriser le fonctionnement du marché immobilier local

Avant même de passer à la phase de la vente en elle-même, il est crucial d’étudier le marché immobilier local. Effectivement, déterminer le profil type des acheteurs de la zone vous permet de comprendre les arguments les plus efficaces pour les convaincre. Vous devrez entre-autres connaître leurs types de projets (résidence principale ou secondaire, location saisonnière, etc.), leurs revenus moyens et la composition de foyer type. De même, prêtez attention à l’origine géographique des acquéreurs. Par exemple, il existe une forte communauté d’investisseurs immobiliers anglais dans le Limousin. Dans ce cadre, une annonce rédigée dans la langue de Shakespeare et publiée sur un portail britannique peut s’avérer efficace.

Accélérer vente immobilière

Afin de maximiser l’attrait de votre bien, nous vous conseillons également de vous informer sur les changements locaux. Des projets d’infrastructures publiques peuvent par exemple totalement changer l’attrait d’un bien et de son quartier. Si vous possédez un logement dans l’agglomération de Paris, vous pouvez notamment mettre en avant le projet du Grand Paris si votre habitation se situe près d’un futur arrêt de métro. De même, des ouvertures de commerces ou de lieu de divertissement sont aussi des arguments pouvant être mis en avant dans votre argumentaire de vente.

Rédiger une annonce synthétique et originale

Élément clé d’une mise en vente, l’annonce du bien doit être soigneusement rédigée. Texte fortement formalisé, il doit contenir de nombreuses mentions incontournables pour que les candidats à l’achat jugent votre annonce fiable et crédible. Parmi ces informations indispensables, vous trouverez notamment :

  • les spécificités du bien (m², nombre de pièces, le prix, les charges, etc),
  • les transports à proximité (routes, gares, aéroports, arrêts de bus, etc.),
  • l’environnement du quartier (commerces, sécurité, hôpital, etc.).

Hormis toutes ces informations classiques, il est indispensable de se détourner un minimum du formalisme de ce type de texte. En effet, une présentation originale de votre bien augmentera l’intérêt des potentiels acheteurs pour ce dernier. Par exemple, le Storytelling vous aide à différencier votre annonce. Dans cette méthode de communication, vous tentez de susciter l’empathie de vos lecteurs. Pour cela, vous racontez une histoire en lien avec les anciens habitants, les environs ou le logement lui-même. Les histoires de maisons hantées sont ainsi une forme de storytelling. 

Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un frère Grimm, vous pouvez toujours utiliser votre comique intérieur. Effectivement, l’humour est un atout terriblement efficace pour se différencier, surtout dans un contexte aussi sérieux qu’une vente immobilière. Par conséquent, votre annonce bénéficiera d’une meilleure mémorisation qu’un texte classique. De plus, les potentiels acquéreurs seront plus enclins à partager celle-ci à leurs proches ou sur les réseaux sociaux. Votre bien gagne donc également en visibilité.

Produire une visite virtuelle de son bien

Technologie se développant depuis plusieurs années, les visites virtuelles constituent un élément puissant pour différencier son bien dans l’océan des offres disponibles. Permettant aux internautes de visiter votre bien à distance, elles offrent un effet “Wahou” et donnent immédiatement à votre annonce une forte attention. 

Hormis la différenciation, la visite virtuelle vous permet aussi de rendre votre mise en vente moins pénible. Les internautes pouvant visiter votre bien seuls sur le web, ils peuvent se forger une impression et savoir si ce dernier les intéresse vraiment. Vous évitez donc des visites physiques inutiles et leurs lots de contraintes (nettoyage, rangement, disponibilité, etc.).

Réaliser une vidéo pour présenter son logement

En termes de contenus visuels, la visite virtuelle n’est pas votre seule option. En effet, une vidéo peut également être pertinente, notamment pour les biens de prestige. Ce type de média permet effectivement de montrer le caractère unique d’un logement de manière bien plus efficaces que de simples photos.

Appareils gagnant en popularité, les drones offrent aux productions vidéos de toutes nouvelles perspectives. Bien moins onéreux qu’un hélicoptère, il vous donne accès à de magnifiques plans aériens. Son utilisation est d’autant plus pertinente pour un domaine avec un grand terrain, afin de transmettre au mieux le sentiment de grandeur dégagé par l’ensemble.

Utiliser différents canaux de communication

Une fois votre texte et contenus réalisés, il vous reste à diffuser votre annonce immobilière. Tout d’abord, vous publierez celle-ci sur un ou plusieurs portails immobiliers. Dans ce cadre, nous vous conseillons de choisir les plateformes les plus visitées dans votre secteur. Elles vous garantiront une bonne visibilité. Pour savoir lesquelles choisir, mettez-vous dans la peau d’un acheteur recherchant sur le web un logement. Gardez aussi en tête que certains sites comme Bien Ici et Se Loger sont réservés aux professionnels. Vous devrez donc passer par une agence immobilière pour y publier votre annonce.

Votre annonce publiée sur un portail immobilier, vous pouvez alors partager cette dernière sur les réseaux sociaux. De même, demandez à vos proches à ce qu’ils partagent eux aussi votre publication. Du côté de Facebook, la plateforme vous permet même de directement publier une annonce sur sa Marketplace. Vous pouvez ainsi toucher les dizaines de millions d’utilisateurs du site.

Souvent oubliés depuis la démocratisation d’internet, les magazines immobiliers restent une bonne source de visibilité locale. Effectivement, ils vous permettent de toucher des candidats acquéreurs n’étant pas présents sur la toile, comme une part importante des retraités. Cependant, la plupart de ces journaux ont disparu. La méthode la plus simple est donc de s’adresser à une agence produisant son propre périodique qu’elle distribue dans des commerces locaux.

Lisez aussi :  Dans quoi investir lorsqu'on est jeune ?