Vous avez beaucoup de temps libre que vous souhaitez rentabiliser ? Où peut-être, êtes-vous sans emploi ? Si vous vous sentez la fibre commerciale, vous pouvez alors vous essayer au métier de VDI, entendez Vendeur à Domicile Indépendant.

De plus en plus d’entreprises de vente en direct ont recourt aux VDI pour étendre leur réseau de distributeurs et ainsi mieux écouler leurs produits.

Vendeur à domicile indépendant

Qu’est-ce qu’un VDI

VDI veut dire vendeur à domicile indépendant ou encore vendeur indépendant direct. C’est un emploi que vous pouvez exercer à temps partiel pour compléter vos revenus, ou encore à temps plein comme source de revenu principal. C’est une forme entrepreneuriat dont le statut existe officiellement en France depuis 1993 et c’est le troisième mode de distribution derrière la vente en magasin et la vente par correspondance.

Le vdi est autonome et vend ses produits auprès des consommateurs finaux, principalement à leur domicile ou sur leur lieu de travail. Enfin, en tant que vdi, vous vendez les produits qui vous sont confiés par une entreprise. Ainsi, vous pouvez avoir un contrat vdi mandataire, un contrat vdi acheteur-vendeur, ou encore un contrat vdi courtier.

Les avantages et inconvénients du vendeur à domicile indépendant

Faire du vdi offre plusieurs avantages :

– Vous êtes autonome dans l’organisation de votre travail

– Vous êtes entièrement indépendant c’est-à-dire qu’aucun contrat de travail ne vous lie pour une durée déterminée. Vous pouvez donc démissionner quand bon vous semble.

– Vous touchez une commission, c’est-à-dire un pourcentage de vos ventes. Votre revenu dépend donc entièrement de votre travail.

Lisez aussi :  Entrepreneurs : évaluez le potentiel de votre idée

– Vous pouvez cumuler le statut de vdi avec votre emploi.

– Une fois votre réseau bien en place, si votre chiffre d’affaires l’autorise, vous pouvez monter vous-même votre propre affaire.

Il existe peu d’inconvénients à ce statut, sauf que :

– Parfois, il arrive que les marges soient très limitées, notamment si vous êtes acheteur-revendeur.

– Votre revenu n’est pas fixe.

Un travail pour tout le monde ?

Peut-être bien. Pour ma part, j’ai personnellement essayé sans grand succès. En fait, j’en retiens que le vdi n’est pas un vendeur comme les autres. Sa réussite est basée essentiellement sur le relationnel. Dans un premier temps, il est nécessaire d’être un commercial convaincu, ce qui n’était pas vraiment mon cas. En effet, essayer de refourguer mes produits à tout mon entourage me mettait un peu mal à l’aise, en tout cas je n’y arrivais pas. D’autre part, le vdi doit entretenir son réseau et pour cela, il faut être vraiment sociable et être prompt à faire de nouvelles rencontres régulièrement, mais également avoir le réflexe de proposer vos produits naturellement. Là également ça ne collait pas avec mon caractère plutôt solitaire.

Enfin, si vous êtes réellement intéressé par la vdi, vous devez trouver la bonne entreprise, c’est-à-dire celle dont les produits vous plaisent vraiment, mais également qui vous offre un taux de commission confortable et met à votre disposition plusieurs outils d’accompagnement et d’aide à la vente ?

Et vous, que pensez vous de cette activité ? faites nous partager vos expériences.