Sommaire

En France, le système de retraite repose sur un modèle par répartition où les actifs, c’est-à-dire ceux qui travaillent, financent les pensions des retraités. Pour que ce modèle perdure, il est essentiel d’avoir un nombre suffisant d’actifs pour couvrir les besoins des retraités.

Cependant, le vieillissement croissant de la population met en péril le système par répartition et pourrait entraîner une réduction des pensions de retraite à l’avenir.

Dans ce contexte, il est crucial de prendre des mesures concrètes dès à présent pour préparer financièrement sa retraite et ainsi garantir le maintien d’un niveau de vie confortable au moment du départ à la retraite.

Dans cet article, nous verrons ensemble les raisons pour lesquelles la préparation de sa retraite est primordiale et comment investir de manière efficace en tirant profit de l’effet des intérêts composés pour sécuriser son avenir financier.

 

Pourquoi préparer sa retraite ?

À la retraite, vos revenus vont diminuer. En effet, en fonction de votre situation (salarié, libéral, etc.), vous pouvez perdre jusqu’à 40 % de vos revenus. Si vous souhaitez maintenir votre niveau de vie, c’est-à-dire le montant de vos dépenses mensuelles, vous devez : 

  • obtenir des revenus supplémentaires en investissant ;
  • et/ou déterminer vos dépenses sur lesquelles vous pouvez faire des concessions.

 

Certaines dépenses peuvent augmenter

Dans un premier temps, à la retraite, certaines dépenses peuvent augmenter :

  • Plus de temps libre, donc plus de dépenses de loisirs (voyages, sorties, restaurants, etc.).
  • Votre santé est plus fragile, donc plus de dépenses de santé. Par exemple, le choix de votre mutuelle est très important.
  • etc.

 

Certaines dépenses peuvent baisser 

Dans un second temps, à la retraite, certaines dépenses peuvent baisser : 

  • Le transport. Car vous n’avez plus d’aller-retour au travail à effectuer.
  • Vos enfants ne sont généralement plus à votre charge.
  • Souvent, vous êtes propriétaire de votre résidence principale, donc beaucoup moins de dépenses de logement.
  • etc.

Finalement, vos dépenses ne baisseront pas forcément à la retraite.

 

Quels besoins aurez-vous à la retraite ?

Nous avons vu que vos dépenses ne baisseront pas forcément à la retraite. Pourtant vos revenus vont baisser à la retraite. C’est pourquoi vous devez faire un état des lieux précis de vos besoins à la retraite. 

Lisez aussi :  L’or et l’argent, pourquoi sont-ils toujours de bons placements ?

Vous faites alors probablement le constat du besoin de générer des revenus supplémentaires pour assurer votre retraite.

Nous allons voir les méthodes qui existent pour garder votre niveau de vie à la retraite malgré la baisse de vos revenus.

 

prendre-sa-retraite-finance-epargne-blog-03

 

Investir dans l’immobilier ou acheter sa résidence principale

Vous avez deux moyens pour préparer votre retraite avec l’immobilier : 

  • acheter votre résidence principale ;
  • et/ou investir dans l’immobilier locatif.

Dans tous les cas, l’immobilier est un placement intéressant à crédit et sur le long terme (minimum 8 ans).

 

Acheter votre résidence principale 

Le loyer est le principal poste de dépenses en France, et compte souvent pour un tiers des revenus. Choisir entre acheter ou louer votre résidence principale dépend de votre situation personnelle. En résumé : 

  • Si vous êtes casanier et avez une vision de long terme à un endroit donné, alors il est souvent plus intéressant d’acheter votre résidence principale à crédit.
  • Sinon il est préférable de rester locataire (par exemple si vous êtes mobile professionnellement).

 

Investir dans l’immobilier avec des SCPI

L’immobilier locatif est un des meilleurs moyens de s’assurer des compléments de revenus stables. En effet, avec l’immobilier les loyers « tombent régulièrement ». Pour se faire, il est aussi recommandé d’utiliser l’effet levier du crédit. Ainsi, vous empruntez pour vous constituer un patrimoine immobilier.

Néanmoins, l’immobilier en direct est très fatigant et chronophage (travaux, gestion des locataires, etc.). Ainsi, afin de vivre une retraite paisible, sans charge mentale, il est possible d’investir dans la “pierre-papier” avec des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI).

Les SCPI comportent les avantages suivants :

  • Pas de gestion locative. C’est la SCPI qui se charge de tout.
  • Une bonne rentabilité sans effort : environ 5-6 % de performance (avec un risque de perte en capital, propre à l’immobilier).
  • Une bonne diversification. Vous pouvez être propriétaire d’un parc d’immeubles réparti géographiquement (France, Europe, etc.), et sectoriellement (logistique, santé, commerces, bureaux, etc.).
Lisez aussi :  Commencez à épargner jeune

 

prendre-sa-retraite-finance-epargne-blog-01

 

Les 3 dispositifs fiscaux pour préparer au mieux sa retraite

Pour finir, voyons ensemble trois enveloppes d’investissement qui bénéficient d’une fiscalité avantageuse, et qui permettent d’optimiser fiscalement vos revenus.

L’assurance vie : le couteau suisse de l’épargnant

C’est le dispositif d’épargne préféré des Français pour trois raisons :

  • Vous pouvez investir sur de nombreuses catégories d’investissement différentes (immobilier, actions, obligations, etc.).
  • Avec un contrat ouvert depuis plus de 8 ans, vos plus-values retirées sont exonérées au titre de l’impôt sur le revenu (dans la limite d’un abattement annuel de 4 600 € sur vos gains ou 9 200 € pour un couple marié ou pacsé).
  • Vous pouvez optimiser votre succession. En effet, il est possible de transmettre 152 500 € à chacun de vos bénéficiaires sans payer de droits de succession (pour vos versements effectués avant vos 70 ans).

Le Plan d’Épargne en Actions (PEA)

Contrairement à l’assurance vie, le PEA permet seulement d’investir en actions. Néanmoins, le PEA comporte les avantages suivants :

  • les frais sont plus compétitifs pour investir en actions ;
  • et au bout de 5 ans de détention du PEA, vos plus-values retirées sont exonérées au titre de l’impôt sur le revenu sans limite.

Le Plan d’Épargne Retraite (PER)

Le PER peut aussi s’avérer être une alternative intéressante à deux conditions : 

  • si vous êtes dans une tranche marginale d’imposition élevée (30% ou plus) ;
  • et si vous pouvez bloquer le capital investi jusqu’à la retraite. 

Si vous remplissez ces deux conditions, alors le PER comporte deux avantages :

    • vous pouvez déduire efficacement vos versements de vos revenus imposables ;
  • et comme avec l’assurance vie, vous pouvez investir dans de nombreuses classes d’actifs différentes.

 

Conclusion

Finalement, pour préparer au mieux votre retraite, vous devez évaluer vos besoins et prendre en main la gestion de votre patrimoine. 

Par exemple, vous pouvez vous constituer des revenus complémentaires en investissant dans (1) l’immobilier à crédit et (2) en bourse (actions et obligations) avec les trois enveloppes fiscales avantageuses (assurance vie, PEA et PER).

5/5 - (2 votes)