Ca y est, la période des vacances d’été est arrivée et peut-être comptez-vous parmi les nombreux propriétaires qui pratiquent la location saisonnière. Si tel est le cas, voici quelques conseils pour vous éviter des problèmes avec vos locataires et leur montrer que vous faites tout dans les règles de l’art.

Papiers documents location saisonnière

Peu de règles strictes pour la location saisonnière

Une location saisonnière ne peut excéder les 3 mois et échappe donc à la loi Mermaz qui régit les rapports locatifs pour des biens loués à usage d’habitation.

Autant dire que la législation en matière de location saisonnière est plutôt pauvre puisque les seules obligations qui incombent au bailleur sont de fournir un descriptif exact du logement, de préciser la situation du bien sur la commune où il est établi ainsi que les conditions de la location. Rien de très complexe donc…

 

La fourniture d’un descriptif précis du logement

La majorité des bailleurs louant leur bien durant l’été a recours à Internet pour trouver des locataires. Aussi, c’est souvent en tombant sur une annonce sur la toile qu’un locataire va se décider à contacter le propriétaire afin de savoir s’il est toujours disponible et si les conditions annoncées sont toujours valables d’où l’importance d’assurer une promotion exacte de son logement.

Si un accord est trouvé, le propriétaire devra fournir au locataire un contrat de location (cf. ci-dessous) mais aussi un descriptif précis du logement. Celui-ci devra comprendre la superficie du bien, le nombre de pièces et leur superficie, les équipements disponibles, la présence éventuelle d’un espace extérieur mais aussi la situation du bien par rapport à la plage (si ville balnéaire), aux commerces ou à tout autre lieu pouvant servir de repère.

Une vidéo interactive de quelques minutes qui présente votre logement et les alentours est une très bonne idée pour accrocher les touristes ! Regardez celle-ci par exemple :

Le contrat de location pour une location saisonnière

Si un accord oral est trouvé entre un locataire et un propriétaire, il est indispensable que le bailleur établisse un contrat de location qu’il enverra à l’autre partie qui le lui renverra signé.

Lisez aussi :  Étapes à respecter pour louer en saisonnier

Ce contrat de location doit contenir :

  • l’adresse du logement loué.
  • le descriptif du logement complété par une énumération des parties dont le locataire peut jouir.
  • la durée de location ainsi que les dates d’arrivée dans les lieux et de départ. Concernant les horaires libre à vous de les fixer, bien souvent on retrouve l’arrivée à partir de 16h et le départ avant 10/11h du matin.
  • les charges locatives (ménage, taxe de séjour, eau/électricité…).
  • le versement d’avance qui peut prendre la forme d’arrhes ou d’un acompte. Les arrhes permettent davantage de souplesse puisqu’en cas d’annulation, leur montant est conservé par le propriétaire alors que si le contrat prévoit un acompte, cela signifie que l’annulation du contrat de location de part ou d’autre entraîne le versement complet du loyer dû ou des dommages et intérêts si l’annulation émane du bailleur.
  • le montant du dépôt de garantie et les conditions d’encaissement et/ou de restitution. Il ne doit pas dépasser 25% du loyer et doit être restitué si aucune dégradation n’est observée à la sortie des lieux ou quelques jours après.
  • les clauses particulières qui s’imposent au locataire : animaux acceptés ou non, tri sélectif sur la commune, consignes par rapport aux mobiliers de jardin…

Le contrat de location doit permettre d’établir une relation de confiance. Il est établi en deux exemplaires et adressé par mail/courrier au futur locataire qui devra le signer et le renvoyer accompagné d’un versement (virement/chèque/espèces) correspondant à l’acompte.

 

La réalisation de l’état des lieux

Le jour où vous accueillerez votre locataire dans votre logement, il est pertinent d’avoir établi un état des lieux qui est un document décrivant les équipements et l’état de chacune des pièces. Vous pourrez ainsi avoir une description précise du bien tel que vous le mettez à disposition de votre locataire.

Charge pour lui de le laisser dans le même état pendant son séjour puisque toute évolution d’ici la sortie des lieux pourra entraîner une non-restitution partielle ou totale du dépôt de garantie. Un modèle bien pratique est accessible sur ce site.

Lisez aussi :  Comment augmenter vos réservations sur Airbnb ?

 

Zoom sur quelques sites utiles aux propriétaires

Parce que trouver des locataires n’est pas toujours chose simple, voici quelques petites idées de sites sérieux et fiables où vous pourrez poster vos annonces de location. Pour info, j’ai sélectionné ces sites plutôt que certains de leurs concurrents en raison de leur prix, de la visibilité qu’ils offrent mais aussi des services qu’ils proposent comme des fiches pratiques « Location saisonnière », des modèles des documents cités précédemment dans notre article ou encore des assurances négociés pour vous.

www.airbnb.com : on ne le présente plus !

www.villas.com : un site satellite du site Booking.com dédié aux locations de vacances.

www.abritel.fr : Avec 1,8 million de visites par mois et des annonces dans toutes les langues, c’est la référence de la location saisonnière en France. 99€ par an.

www.flipkey.com : l’un des sites principaux du réseau Tripadvisor.

www.homelidays.com : Avec 3,2 millions de visites par mois, il est le leader du marché en terme de trafic mais sa présentation ne met selon nous pas assez bien les annonces en valeur. 99€ par an.

www.leboncoin.fr : 4,5 millions de visiteurs peuvent potentiellement voir votre annonce mais peu d’options sont proposées ou alors elles sont chères. Gratuit.

www.papvacances.fr : 1 million de visiteurs mais une possibilité d’arriver gratuitement en tête sur une requête si vous venez de procéder à une mise à jour. Les options sont chères mais l’annonce reste gratuite.

On peut aussi citer Facebook ! En créant une page dédiée à son logement alors le partage avec son réseau peut générer une visibilité importante.

 

N’hésitez pas à partager votre expérience en tant que locataire ou propriétaire sur l’un de ces sites !