Interview de la Fintech Pretto

Découvrons aujourd’hui une startup ou plus précisément une fintech, Pretto, qui a décidé de disrupter un pan du secteur du crédit immobilier ! Place à l’interview :

Bonjour, tout d’abord qui sont les fondateurs et pourquoi vous êtes-vous lancé dans la création d’entreprise ?

Pierre Chapon est diplômé de l’Ecole Polytechnique et de Politécnica Madrid, et Renaud Pestre est diplômé de l’Ecole Polytechnique et HEC Entrepreneurs. Nous avons tous les deux commencé notre carrière au BCG où nous avons découvert (entre autres) le monde de la banque. Puis, c’est dans un think-tank entrepreneurial créé par Pierre Kosciusko-Morizet que nous nous sommes rencontrés. C’est là que nous avons décidé de nous lancer.

Quel service proposez-vous ?

Pretto est la fintech du crédit immobilier. Notre technologie est construite pour rendre simple la recherche de son prêt immobilier, gratuitement et en ligne.

Concrètement, nous aidons les emprunteurs à préparer leur achat en certifiant leur capacité d’emprunt grâce à une analyse de leur situation financière. Le moment venu, nous construisons leur financement et négocions pour eux le meilleur taux auprès des banques. Tout cela se fait en ligne, gratuitement, et chaque emprunteur se voit attribuer un expert Pretto qu’il peut solliciter sans limites.

Comment l’idée de cette start-up vous est-elle venue ?

De notre propre expérience de l’achat immobilier ! Demander un crédit immobilier, c’est encore aujourd’hui un parcours du combattant. Le processus est long, complexe et les délais sont courts. Et en plus, nous n’y connaissions rien, ce qui n’est pas idéal pour négocier.

Nous avions fait appel à des courtiers et constaté que c’est un métier très utile, mais que tout dépend de la qualité de l’interlocuteur sur lequel on tombe. C’est pourquoi nous avons décidé de réinventer ce métier.

Jusqu’ici quelles ont été les principales étapes de développement du projet ?

Nous sommes déjà une quarantaine dans l’équipe, basés à Paris mais capables d’accompagner nos clients sur toute la France. Le but est de grandir vite pour pouvoir servir toujours plus d’emprunteurs !

Cela passe par un très gros travail sur nos outils web. Nous voulons que les utilisateurs de Pretto aient le sentiment de reprendre le contrôle de leur projet, qu’ils puissent prendre la bonne décision en comprenant tous ses impacts sur la durée du prêt. C’est un énorme travail UX et de pédagogie d’une part, et de construction des bons algorithmes de conseil et d’analyse d’autre part.

Quelle population est votre coeur de cible ? Que mettez vous en place pour vous faire connaître ?

Tous les emprunteurs peuvent passer par Pretto pour comparer les banques et trouver leur prêt. Nous constatons que notre offre plaît énormément aux jeunes qui achètent leur premier appartement : notre approche no bullshit répond à leur demande de transparence, et bien sûr le fait de pouvoir préparer son prêt dans son canapé un dimanche est un gros plus. Qui rêve de faire le tour des agences bancaires pour négocier son crédit immobilier ?

Quel est votre business model ? Avez-vous des concurrents directs ? Si oui, quels sont vos avantages concurrentiels face à eux ?

Les grands réseaux de courtage comme Meilleurtaux ou Cafpi, qui réalisent l’essentiel de leur activité commerciale via des franchisés ou des indépendants. Nous pensons que ni les agences, ni les call centers ne répondent aux besoins d’une expérience efficace et rassurante qu’expriment nos clients.Si on parle de simulateurs capables de calculer une mensualité de crédit, oui, il y en a des centaines sur internet.

Mais Pretto est beaucoup plus puissant : nous sommes capables, avec un minimum de données, de déterminer parmi les offres de dizaines de banques (que nous avons « déconstruites ») les financements les plus avantageux.

Le résultat, c’est que nous comparons des milliers de combinaisons pour arbitrer les banques et les montages financiers afin d’identifier les meilleurs taux atteignables. Tout cela évidemment bien plus rigoureusement et rapidement qu’un humain.

Le plus intéressant, c’est que la définition d’un taux n’est pas entièrement déterministe, ce qui fait que les courtiers traditionnels perdent du temps en négociation. Nous sommes en train d’accumuler les données qui permettent, avec les bons algorithmes d’apprentissage, de faire des prédictions de plus en plus fines en identifiant les paramètres qui déterminent la formation des taux au-delà des critères explicités par les banques

Nous sommes aux courtiers ce que les comparateurs de billets d’avion ont été aux agences de voyages : nous faisons le même métier, mais en ligne, de façon plus transparente et sans les frais additionnels d’un intermédiaire.

Dans le développement de votre entreprise, quels ont été les obstacles majeurs ? Comment les avez-vous surmontées ?

Le crédit immobilier est un produit financier réellement complexe : chaque projet possède sa spécificité, parce que les emprunteurs ont des situations uniques et parce que les banques ont des attentes différentes. Un des obstacles majeurs a été de codifier cette complexité.

Nous y sommes arrivés uniquement en faisant travailler ensemble des ingénieurs, des designers et des experts du crédit immobilier, et en faisant systématiquement passer en premier les besoins de nos clients.

Quels sont vos défis pour le futur et où voyez-vous votre entreprise dans un an ?

Notre enjeu est de faire connaître notre offre à tous ceux qui sont en pleine recherche d’appartement et qui auraient bien besoin de se faire aider sur l’aspect financier de leur projet.

Côté RH, nous voulons faire monter à bord beaucoup plus d’excellents conseillers. On recherche des profils déjà experts du crédit immobilier, souvent banquiers ou courtiers, et qui veulent découvrir la vie en startup.

Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Soyez très attentif à vos premiers recrutements : ce sont eux qui construiront la culture de votre entreprise. Vous devez travailler avec des gens aussi passionnés que vous d’excellence et de satisfaction de vos clients !

Consultez les autres interviews de start-up.

Leave a Comment: