Nous allons voir dans cette nouvelle publication comment réduire ses impôts en toute légalité. En 2020, la plupart des français estiment payer trop d’impôts et ce, quel que soit leur type d’imposition. Qu’il s’agisse de l’impôt sur le revenu sur la fortune immobilière, il existe cependant plusieurs astuces vous permettant de réduire le montant de vos impôts en toute légalité. Baisse des revenus imposables, investissement immobilier ou productif, voici quelques solutions pour vous aider à payer moins d’impôts en 2020.

Comment réduire son impôt sur le revenu en 2020 ?

Pensez à différer vos revenus

Plutôt que de percevoir la totalité de vos revenus, vous avez la possibilité d’en placer une partie pour réduire vos impôts. Plusieurs dispositifs existent :

  • le PEE (plan d’épargne entreprise) : c’est un système d’épargne collectif qui permet au salarié de placer des sommes versées par lui-même (versements volontaires) ou par son entreprise (intéressement, abondements, etc.). Ces sommes sont bloquées pour 5 ans, sauf cas exceptionnels (acquisition de résidence principale, mariage, etc.). Au moment de leur déblocage, ces sommes sont exonérées d’impôt.
  • le PER (plan d’épargne retraite) est accessible à tous et existe sous 3 formes : individuel (aussi appelé PERI vous trouverez des informations ici), collectif ou d’entreprise. Les versements réalisés sur ces comptes ne sont pas imposables et seront débloqués au moment du départ à la retraite, comme sortie de capital ou rente viagère.

Transférez une partie de vos revenus à vos enfants

Si l’un de vos enfants suit des études supérieures et qu’il est détaché de votre foyer fiscal, vous pouvez participer au financement de ses études en optant pour une donation temporaire d’usufruit auprès d’un notaire. Durant cette période, les sommes que vous lui verserez seront alors déduites de votre revenu imposable.

Comment réduire impots 2020

Quels dispositifs utiliser pour réduire la note ?

L’investissement immobilier peut vous aider à réduire vos impôts en 2020

Pour contrer la pénurie de logements sur le sol français, l’Etat a mis en place plusieurs dispositifs de déductions fiscales pour inciter les investisseurs à se lancer dans l’immobilier locatif.

  • la loi Pinel pour les investissements dans du neuf et dans des zones tendues
  • la loi Denormandie pour les achats de logements anciens à rénover.
  • la loi Malraux pour tout investissement dans un bâtiment classé et destiné à être réhabilité en logements.
  • la loi Censi-Bouvard pour les appartements meublés dans des résidences offrant des services pour étudiants ou seniors.
Lisez aussi :  Développer des actifs pour s'enrichir

Le fonctionnement de chacun de ces dispositifs est similaire : en contrepartie de l’engagement de l’investisseur à mettre son bien en location, l’État propose une déduction fiscale proportionnelle au prix d’achat du bien. Voir plus d’informations sur ces dispositifs sur le site du gouvernement dans la section “Aides fiscales dédiées au logement”.

Rappel : sur PAB-Patrimoine, nous recommandons davantage l’investissement dans des logements avec travaux de rénovation afin d’apporter une amélioration notable au bien immobilier : acheter en dessous du prix de votre marché immobilier, obtenir une plus-value latente, obtenir une rentabilité finale supérieure. Suivant votre niveau d’imposition et de nombreux autres critères, le dispositif pinel peut être intéressant, cela est à étudier avec un expert.

L’investissement productif, une autre possibilité de déduction fiscale

Pour inciter les français à investir dans les entreprises du pays, l’Etat a mis en place plusieurs dispositifs permettant de réduire ses impôts. En 2020, les contribuables ont ainsi la possibilité d’investir leur épargne dans des FIP (fonds d’investissement de proximité) ou des FPCI (fonds communs de placement dans l’innovation) et de bénéficier d’un crédit d’impôt de 18 % du montant de leur investissement. Dans les départements d’outre-mer et en Corse, le crédit d’impôt atteint 38 %.

Les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (SOFICA) sont également un moyen de soutenir une entreprise de ce secteur tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts de 36 %. Attention cependant : il n’existe aucune garantie et il existe un risque de perte du capital qu’il faut avoir en tête avant de se lancer en toute connaissance de cause.

Lisez aussi :  10000 euros comment les investir ?

Comment réduire son impôt sur la fortune immobilière (IFI) en 2020 ?

Si vous êtes imposables à l’IFI en 2020, sachez qu’il existe également des moyens de bénéficier d’exonérations pour cet impôt.

Si vous disposez d’un patrimoine immobilier important et que vos enfants sont majeurs, pensez à la création d’une SCI pour profiter de ses avantages. Vous pourrez ainsi leur donner des parts de votre patrimoine immobilier et ne payer l’IFI que sur les parts que vous conserverez. Quant à vos enfants, ils seront exonérés de verser l’IFI si leurs parts respectives ne dépassent pas une valeur nette de 1,3 million d’euros.

Investir dans le foncier rural peut également vous permettre de réduire votre IFI. Les GFV (groupements fonciers viticoles) ou encore les bois et forêts vous proposent de déduire entre 50 et 75 % des sommes investies de votre base imposable.

Faites un don à une fondation pour réduire vos impôts en 2020

Vous pouvez faire un don auprès de fondations reconnues d’utilité publique, dont le rôle est de récolter des fonds en faveur de différentes causes : recherche contre le cancer (comme l’institut Gustave Roussy par exemple), familles défavorisées, enfants malades, etc. En plus de soutenir un projet en faveur des plus démunis, vous pouvez bénéficier d’une déduction fiscale atteignant 75 % des sommes versées auprès de ces structures, dans la limite de 50 000 euros par an.