Lors d’un déménagement, il y a de nombreuses démarches à réaliser. Parmi celles-ci, les démarches pour l’électricité et le gaz sont essentielles. Certaines doivent être effectuées avant le déménagement alors que d’autres doivent attendre le jour de l’emménagement. En France, les contrats d’électricité ou de gaz sont individuels et ne peuvent être cédés au prochain occupant. Il est donc obligatoire, lors d’un déménagement, de souscrire un nouveau contrat pour mettre le compteur à son nom. Ce sont des démarches simples à réaliser, qui peuvent être faites par téléphone ou via Internet.

déménagement contrats électricité gaz

Avant le déménagement

Lorsque vous connaissez la date de votre déménagement, prenez contact avec vos fournisseurs de gaz et d’électricité du logement que vous allez quitter. Les coordonnées sont indiquées sur les factures. C’est le moment de leur demander de résilier les contrats à la date du départ.

Il est possible que le fournisseur demande un rendez-vous de résiliation, mais sans aucun frais pour vous. Enedis, le gestionnaire du réseau électrique, peut éventuellement se déplacer pour faire un relevé du compteur et le fermer. La procédure est identique pour le gaz.

Si vous ne résiliez pas vos contrats d’électricité et/ou de gaz, vous devrez payer l’abonnement et les consommations entre votre départ et l’arrivée d’un nouvel occupant.

Lisez aussi :  Investir dans l'immobilier à Toulouse

Pour l’emménagement

Ce peut être l’occasion de déménager un contrat d’énergie ou de changer de fournisseur et profiter de tarifs plus compétitifs. Il est nécessaire de souscrire à l’avance les contrats d’électricité et/ou de gaz. Prévoyez une quinzaine de jours avant de déménager. Il est préférable de communiquer le numéro PDL pour l’électricité ou le numéro PCE pour le gaz. Ces numéros sont inscrits sur les compteurs. Mais plusieurs cas de figure peuvent se présenter.

Emménagement dans une maison individuelle neuve

Si vous emménagez dans une construction individuelle qui vient d’être construite, vous devez prévoir le raccordement au réseau d’électricité et/ou de gaz. Toutefois, il est possible que le promoteur s’en soit chargé. 

Ces travaux de raccordement peuvent prendre un certain temps tout comme la réception des certificats de conformité des installations intérieures. N’attendez pas le dernier moment pour faire la demande de raccordement. Cette dernière peut être faite auprès d’un fournisseur ou du gestionnaire de réseau de distribution.

Dans un appartement neuf dans un immeuble

Il est nécessaire de relever les références de l’appartement et des compteurs. Elles seront nécessaires pour souscrire les nouveaux contrats. Il est également nécessaire de vérifier que vous possédez les certificats de conformité des installations intérieures. Il y en a un pour l’électricité et un autre pour le gaz naturel.

Prenez contact avec le fournisseur de votre choix au moins 15 jours avant l’emménagement. Le jour de la mise en service de l’installation, le gestionnaire de réseau demandera à voir les certificats de conformité des installations intérieures.

Le jour du déménagement

Pour le logement quitté

Relevez les chiffres indiqués par les compteurs. Vous pouvez téléphoner ou faire votre démarche par Internet pour communiquer les index relevés. Vous recevrez (à la nouvelle adresse que vous avez communiquée) une facture de résiliation qui tiendra compte de ces index.

Lisez aussi :  Arnold Schwarzenegger et l’immobilier

Pour le nouveau logement

Là encore, plusieurs solutions sont possibles.

Si l’électricité ou le gaz n’ont pas été coupés

Si vous avez déjà souscrit les nouveaux contrats et que vous avez informé les fournisseurs de la date d’entrée dans les lieux, il suffit de relever les index des compteurs et de les communiquer aux nouveaux fournisseurs. Si vous n’avez pas encore souscrit les nouveaux contrats d’énergie, il faut le faire sans attendre car l’énergie peut être coupée n’importe quand.

L’électricité et/ou le gaz sont coupés

Vous avez convenu avec un fournisseur d’électricité et/ou de gaz que l’énergie serait remise en service à un jour précis. Il est toujours possible de prendre contact avec le fournisseur pour qu’il avance cette remise en service.

Si vous n’avez pas souscrit de nouveaux contrats, prenez contact avec le fournisseur de votre choix. Il faut généralement compter un délai de cinq jours ouvrables pour avoir accès à l’énergie souhaitée.

Les coûts et délais de mise en service

L’ouverture des compteurs est réalisée par les gestionnaires des réseaux, Enedis et GRDF. Les tarifs sont les mêmes pour tous les clients, quel que soit le fournisseur choisi.

Les délais de mise en service peuvent atteindre dix jours s’il s’agit d’une première mise en service et varient en fonction de la situation du logement. Une remise en service « express » sous deux jours est facturée.

Notez cette publication :