Sommaire

Dans le paysage financier français, l’assurance vie tient une place de premier plan, s’imposant comme l’un des placements préférés des Français. Elle combine des avantages uniques en termes de flexibilité, de rendement, de fiscalité, de transmission de patrimoine et de sécurité. Voici un décryptage de ce succès persistant en cinq points clés.

Flexibilité et adaptabilité

La flexibilité est l’un des atouts majeurs de l’assurance vie. Elle offre à l’épargnant une liberté totale tant dans les versements que dans les retraits. Il est ainsi possible de procéder à des versements ponctuels ou réguliers, selon les capacités et les objectifs de chacun, sans que la somme à investir ne soit imposée. Cette souplesse est également valable pour les retraits : l’épargnant peut effectuer des rachats partiels ou totaux à tout moment de la vie du contrat. Cette caractéristique en fait un produit d’épargne particulièrement adapté à la gestion de l’imprévu et à la réalisation de projets variés à différentes étapes de la vie. Dans la suite de cet article nous allons vous détailler les avantages majeurs de l’assurance-vie, vous pouvez avoir d’informations en cliquant ici.

Diversification assurance vie

Avantages fiscaux

Il est conseillé de conserver son contrat d’assurance vie pendant minimum 8 ans sans effectuer de rachat pour bénéficier d’un abattement fiscal. En effet, lorsqu’un contrat d’assurance-vie atteint 8 ans ou plus, le souscripteur bénéficie d’un abattement fiscal annuel significatif. Pour une personne seule, cet abattement s’élève à 4 600 euros, tandis qu’il atteint 9 200 euros pour un couple. Ces montants peuvent représenter une économie d’impôt considérable sur les produits générés par le contrat.

Lisez aussi :  Les supports de placement pour son épargne de précaution

Traitement des Primes Versées Avant le 27 Septembre 2017

Pour les contrats dont les primes ont été versées avant le 27 septembre 2017, les plus-values peuvent être soumises à l’impôt sur le revenu ou opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5%. À cela s’ajoutent des cotisations sociales de 17,2%.

Traitement des Primes Versées Après le 27 Septembre 2017

Pour les primes versées après cette date, le même taux de 7,5% s’applique sur les plus-values issues de versements inférieurs à 150 000 euros (ou 300 000 euros pour un couple). Au-delà de ce seuil, les gains sont assujettis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 12,8%, en plus des cotisations sociales.

Diversification des investissements

Un contrat d’assurance vie multisupport (ou monosupport avec uniquement du fonds euros) offre l’accès à une palette de supports d’investissement large et diversifiée selon l’offre des assureurs. Elle peut être constituée d’un ou plusieurs fonds en euros, offrant une garantie en capital, et de diverses unités de compte (UC) comprenant des actions, des obligations, des fonds immobiliers, ou encore des fonds diversifiés. Cela permet à l’épargnant de répartir son épargne selon son appétence au risque et les perspectives de rendement qu’il souhaite. Le choix d’une allocation d’actifs adaptée est fondamental et peut être accompagné par des professionnels, permettant de tirer le meilleur parti de la volatilité des marchés tout en cherchant à préserver son capital.

Les investissements en unités de compte présentent pour rappel un risque de perte en capital. Il faut savoir que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Lisez aussi :  Préparer sa retraite

épargner assurance-vie

Outil de transmission de patrimoine

L’assurance vie est également un instrument privilégié pour organiser sa succession. Elle permet de transmettre un capital à une ou plusieurs personnes désignées, en bénéficiant d’un régime fiscal favorable. En effet, pour les primes versées avant 70 ans, chaque bénéficiaire peut recevoir jusqu’à 152 500 euros en franchise de droits de succession. Au-delà de ce montant, les droits sont réduits. Pour les primes versées après 70 ans, un abattement global de 30 500 euros est applicable, incluant l’ensemble des bénéficiaires. Cette particularité fait de l’assurance vie un outil de planification patrimoniale particulièrement efficace.

Sécurité et protection du capital

Enfin, pour les épargnants à la recherche de sécurité, l’assurance vie offre des options de placement conservatrices. Les fonds en euros, dont le capital est garanti, constituent un havre pour les épargnants prudents. Le rendement évolue en fonction des actualités économiques et politiques, ces fonds conservent la confiance d’une part importante des détenteurs de contrats d’assurance vie qui souhaitent préserver leur épargne des aléas des marchés financiers.

Les investissements en unités de compte présentent pour rappel un risque de perte en capital. Il faut savoir que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

En conclusion

La conjonction de ces avantages fait de l’assurance vie un placement intéressant pour les Français. Elle peut répondre à une variété de besoins : préparer sa retraite, se constituer ou faire fructifier son épargne, transmettre son patrimoine ou encore préparer un projet.

Notez cette publication :