Web au féminin : les créatrices de start-up à l’honneur

Web au féminin : les créatrices de start-up à l’honneur
Note :

Ce n’est plus un secret pour personne, le Web et le e-commerce sont les secteurs en vogue ces dernières années dans le monde de entrepreneuriat français et le nombre de start-up choisissant de surfer sur cette vague ne cesse d’augmenter.Filles femmes créatrices start-up

Quand on voit les chiffres avancés par cet article du Digital Guide de 1&1, on comprend facilement que ceux-ci ont toutes les chances de réussir leur pari. On retrouve d’ailleurs de nombreuses femmes parmi ces web-entrepreneurs, en voici quelques-unes d’entre-elles dont vous ne devriez pas tarder à entendre parler si ce n’est pas déjà fait.

Julia Bijaoui, créatrice de Frichti

A tout juste 27 ans, la créatrice de Frichti, dont Madame Figaro nous raconte le parcours, emploie pas moins de 200 salariés et a levé 12 millions d’euros d’investissement. Son concept ? Offrir un service de restauration et de livraison de produits sains qui s’adaptent aux habitudes et préférences alimentaires de chacun.

Inspirée par les entreprises food tech étrangères, son projet s’en éloigne tout de même en proposant sa propre carte plutôt qu’en nouant des partenariats avec les enseignes locales. C’est réussi et de plus en plus de Parisiens en raffolent. La prochaine étape est d’être présent dans d’autres villes françaises ainsi qu’à l’international.

Marie Spinali, créatrice de Spinali Design

Pour Marie Spinali, créatrice de Spinali Design, c’est le monde du vêtement connecté qui a suscité son intérêt. Basée à Mulhouse, la créatrice imagine un maillot de bain intelligent capable de dire quand vous devriez remettre une couche de crème solaire pour rester protéger. Le succès est au rendez-vous et les ventes décollent un peu partout dans le monde.

La start-up était même présente au CES de Las Vegas cette année où la marque en a profité pour présenter également son nouveau produit : un jean connecté qui prend le pari de vous guider à travers la ville pour vous permettre de laisser votre smartphone dans une de ses poches.

Audrey Sovignet, créatrice d’I Wheel Share

Audrey Sovignet est la créatrice d’I Wheel Share, une application qui souhaite faciliter la question de l’accessibilité au quotidien pour les personnes en situation de handicap. Inspirée suite à un accident familial et l’expérimentation des complications quotidiennes du handicap dû à de nombreux lieux inadaptés à l’accueil de personne en fauteuil, Audrey Sovignet a l’idée de créer une application collaborative qui permettrait à chacun de partager ses expériences et noter les différents lieux publics. Elle rencontre très vite le succès et peut donc poursuivre l’aventure grâce à des incubateurs et une levée de fonds qui permettra de faire évoluer l’application.

Dans tous les domaines, le secteur du Web et des technologies nous montre quotidiennement que chacun est capable d’innovations, et des histoires comme celles-ci sont de plus en plus nombreuses, pour notre plus grand bonheur ! Vous pouvez d’ailleurs en retrouver d’autres ici-même

Leave a Comment: