Retour sur mes débuts en Bourse

Retour sur mes débuts en Bourse
Note :

Débuts en bourse

Lorsque l’on souhaite s’enrichir et organiser ses placements, il faut savoir si l’on souhaite ou non s’attaquer aux marchés boursiers ? J’ai personnellement sauté le pas afin de diversifier mes placements et afin que ceux-ci me rapportent plus que s’ils restaient placer sur un livret classique. J’ai donc ouvert un PEA chez le courtier Binck.

Pourquoi avoir choisi d’ouvrir un PEA?

Vouloir investir en bourse c’est bien mais savoir sur quel support nous allons le faire c’est mieux. Cette question s’est posée directement, je me suis donc mis à la recherche d’informations.

Il fallait que j’identifie quel type d’investisseur je voulais être.

– Soit je recherche la plus-value à court ou moyen terme en faisant de l’achat/revente de titres financiers (dans quel cas, le compte-titres aurait été plus adapté).

– Soit j’investis sur le long terme en sélectionnant des sociétés solides et rémunératrices en dividendes.

Tout en sachant que les investisseurs les plus performants sont ceux qui conservent leurs actions sur le long terme et non ceux qui effectuent beaucoup d’achat/revente comme on pourrait le croire. Il faut acheter des actions que l’on sera contents de posséder même si leurs cours baissent de 50% car ce sera l’occasion d’en racheter à très bons prix.

Souhaitant au maximum profiter de revenus secondaires réguliers, j’ai choisi la deuxième option. Et dans ce cas précis, sur une détention d’actions à long terme, le PEA a une fiscalité plus légère et je vous conseille donc d’en ouvrir un dès que possible.

Voici ses caractéristiques :

  • PEA clôturé avant 2 ans : taux d’imposition majorée de 22,5% dès le 1er euro + prélèvements sociaux de 15,5% (CSG+RDS) =  38%*
  • … entre 2 et 5 ans : taux d’imposition de 19% dès le 1er euro+ prélèvements sociaux de 15,5% (CSG+RDS) =  34,5%*
  • Après 5 ans : plus-values exonérées d’impôts, prélèvements sociaux de 15,5% (CSG+RDS) =   15,5 %*

*Taux actualisés en Juin 2014

Ainsi comme on le voit, au delà de 5 ans les plus-values sont exonérées d’impôts. De plus, pour une stratégie de rendement c’est à dire percevoir des dividendes réguliers d’année en année, le PEA est très adapté. Ainsi, on profite d’un effet boule de neige car les dividendes vont permettre d’acheter de nouvelles actions qui vont elles-mêmes générer plus de dividendes…

Le seul défaut de ce support est le fait de ne pouvoir investir que dans des sociétés Européennes ou des FCP, SICAV investis au minimum à 75% en valeurs européennes. Pour plus d’informations sur la fiscalité des placements (compte-titres, PEA et assurance-vie) en 2014, je vous invite à lire cet article du blog Finance Pratique qui permet d’identifier tous les taux effectifs d’imposition en fonction de sa tranche marginale d’imposition et en fonction de la durée de détention des contrats.

Comment ai-je choisi mon courtier? Pourquoi avoir choisi Binck?

Après avoir établi une stratégie d’investissement, j’ai cherché à identifier quel courtier en bourse était le plus adapté. Je me suis appuyé sur deux critères principaux. Premièrement, j’ai compris qu’il fallait chercher à minimiser au maximum les frais de courtage. Ces derniers sont les frais qui sont appliqués à chaque ordre passé, que ce soit un achat ou une vente.

Prenons un exemple:

Binck propose un frais de courtage de 2,5 euros pour un ordre inférieur ou égal à 1000 euros. Puis, 5 euros pour un ordre compris entre 1001 euros et 5000 euros.

Ainsi, si j’achète pour 890 euros d’actions je paierai d’office 2,5 euros. Si je vend plus tard mes actions qui valent maintenant 1100 euros je paierai 5 euros sur la vente.

Il faut donc essayer de s’approcher des extrêmes pour amortir ces frais.

Explications : 2.5 euros pour 999 euros d’actions se ressentent peu, là où 2.5 euros sur 100 euros d’actions se ressentent déjà beaucoup plus.

Même si je compte détenir sur le long terme mes actions, il arrivera que je vende une ligne ou que j’en achète une nouvelle ainsi ces frais sont à prendre en considération.

Deuxièmement, le courtier choisi devait avoir de bons retours, une bonne notoriété, une interface complète et facile d’utilisation. J’ai donc regardé des vidéos et je me suis documenté pour obtenir des retours d’utilisateurs de Binck. La qualité est au rendez-vous! Analyses techniques, graphiques, peu de ralentissements aux heures de pointes…

 

J’ai donc identifié ma stratégie d’investissement boursière et j’ai trouvé un courtier peu cher et fiable ! Mission accomplie. Je vous parlerai prochainement de quelques actions que j’ai acquise !

Leave a Comment:

9 comments
Add Your Reply