Dossier immo bonus

Investir dans l’immobilier à Bordeaux

Investir dans l’immobilier à Bordeaux
5 (100%) 1 vote

Longtemps considérée comme une ville un peu assoupie, Bordeaux, s’est transformée, depuis une quinzaine d’années, en une cité moderne, dynamique et accueillante. Elle est devenue l’une des villes les plus attractives du pays en termes de qualité de vie, d’emplois et bien sûr cela permet d’investir dans l’immobilier à Bordeaux sereinement. Superbement mises en valeur par des réhabilitations judicieuses, les belles façades des immeubles du XVIIIème siècle donnent au centre ville un cachet inestimable.Investir à Bordeaux

Ce patrimoine architectural, la mise en oeuvre d’une urbanisation innovante et maîtrisée, la modernité des infrastructures et des équipements constituent des arguments imparables pour stimuler un marché immobilier particulièrement florissant.

Bordeaux, une ville qui cumule tous les atouts

Une situation géographique qui la place à proximité de l’océan, du Pays Basque et de la frontière espagnole, le tourisme oenologique, une économie prospère, une démographie en constante progression et une offre culturelle riche et diversifiée font de Bordeaux, une ville où investir dans l’immobilier se révèle être un placement extrêmement intéressant.

Le cadre de vie y est d’une douceur incomparable. Le maillage des voies cyclables et des transports publics facilite tous les déplacements et rapprochent des quartiers aussi divers que Saint-Michel, Nansouty ou Les Chartrons. Ville touristique, Bordeaux est aussi un centre universitaire reconnu pour la qualité de ses formations. La croissance exponentielle du nombre d’étudiants nécessite un important marché locatif et représente une manne pour les acquéreurs décidés à investir en vue de locations futures.

Studios, appartements et maisons en colocation trouvent facilement à se louer sans période de latence. Des investissements sûrs avec des rendements garantis, il n’en faut pas plus pour que les investisseurs se pressent aux portes des agences immobilières afin de trouver les biens les plus opportuns. La population estudiantine n’est pas la seule à être attirée par les charmes de la cité aquitaine. Bordeaux exerce également son pouvoir attractif sur les entreprises et les grands groupes internationaux.

Les technologies de pointe de l’aéronautique avec Airbus Group, Thales, Dassault, de la pétrochimie et de l’industrie pharmaceutique forment un creuset d’emplois qui aimantent constamment de nouveaux arrivants, potentiels acquéreurs de logements neufs ou anciens. Nul doute que la Ligne à Grande Vitesse qui, dès juillet 2017, mettra Bordeaux à 2 heures de Paris sera un atout de plus pour la ville aquitaine.

Un marché immobilier pétulant

Depuis quelques années, la demande de logements ne faiblit pas et l’offre de biens immobiliers ne suffit pas à la satisfaire. On enregistre à Bordeaux plus d’arrivées que de départs lors des déménagements, comme à Nantes ou à Rennes d’ailleurs. Selon les quartiers et le type de logement recherché, les prix varient de façon conséquente. Ainsi dans le “triangle d’or”, qui se situe entre le Cours de l’Intendance, le cours Clémenceau et l’Allée de Tourny, le m2 se négocie autour de 8000 euros. Et les appartements trouvent facilement preneur ! Il faut dire que ce sont souvent des biens d’exception, situés dans le centre-ville et dans le quartier le plus huppé de la ville.

Toujours en centre-ville mais à des prix plus abordables (autour de 4000 euros le m2) le quartier des Chartrons est plébiscité par les jeunes couples. Un peu plus excentrés, Saint-Genès et Nansouty permettent d’investir dans des surfaces plus vastes à moindre coût. Les maisons traditionnelles à rafraîchir, les fameuses “échoppes” bordelaises, s’y négocient aisément entre 300 et 350 000 euros. Familles, retraités, jeunes couples disputent aux acquéreurs venus de l’étranger, Anglais, Suisses ou Allemands, des maisons et des appartements à rénover soit pour leur résidence principale soit pour investir dans des logements locatifs qui offrent une belle rentabilité grâce aux nombreux dispositifs défiscalisants.

Quels quartiers privilégier pour investir dans l’immobilier à Bordeaux ?

Bien difficile de répondre précisément à cette question car chaque quartier bordelais possède son charme ! Tout dépend donc de l’objectif que se fixent les investisseurs et de la finalité de l’investissement. Les primo-accédants disposés à investir une somme importante dans leur logement principal et à privilégier l’ancien se dirigeront vers les quartiers du centre-ville, autour des Quinconces, Jardin Public, Saint-Seurin et du Grand-Théâtre. Avec un budget plus réduit, les quartiers de Nansouty, Saint-Michel et Saint-Pierre réservent de belles opportunités immobilières.

Pour investir dans l’immobilier locatif, les quartiers situés autour de la place de la Victoire et des Capucins sont plébiscités par les étudiants et offrent des rendements sûrs. Secteurs rénovés, les Bassins à Flot et Bacalan suscitent aussi la convoitise des investisseurs.

Avec le grand projet Euratlantique, le quartier Belcier, aux alentours de la gare Saint-Jean, réserve probablement les plus belles potentialités de rentabilité. Les prix y sont encore accessibles et devraient permettre de réaliser de belles opérations grâce à l’arrivée de la ligne à grande vitesse et à l’aménagement d’un grand centre d’affaires qui va dynamiser l’ensemble du quartier. Ce projet de grande ampleur rend encore plus évidente la place de Bordeaux comme valeur sûre pour investir dans l’immobilier.

Leave a Comment: