Interview d’Alexandre Retailleau, investisseur et e-commerçant

Interview d’Alexandre Retailleau, investisseur et e-commerçant
Note :

Nous avions déjà réalisé une interview sur le blog pour parler de ton site de stickers et de tes divers investissements. Tu as dû faire du chemin depuis et j’aimerai en savoir plus sur ta situation actuelle ! Pour ceux qui ne connaissent pas Alexandre, nous vous invitons à lire la première interview pour avoir plus de détails. Merci d’avoir accepté de répondre à mes questions !

Avant de parler de ton nouveau projet web, je souhaite savoir où tu en es de tes investissements immobiliers ?

Merci pour ta proposition Pierre-Antoine !

Les derniers investissements immobiliers que j’ai réalisé c’était en 2012. Le marché était vraiment compliqué et les deux appartements que j’avais à la vente se sont difficilement vendus, les acheteurs appelaient et pinaillaient pour un oui ou pour un non. Leurs questions parfois n’avaient aucun sens ! (oui mais dans votre escalier les marches ne sont pas pleines et je ne souhaite pas investir… ( ?) Allez comprendre…). A ce moment-là je venais de créer ma société de stickers (nouveau site www.sticker-pour-professionnels.fr) et mon énergie se perdaient dans beaucoup trop de projets. J’ai alors souhaité revendre rapidement pour me concentrer sur un seul projet (ma société de stickers).

 

De même, qu’en est-il de tes placements financiers ? Es-tu investi sur les marchés financiers ? Si oui, quelle stratégie d’investissement privilégies-tu (court-terme, long-terme ?)

J’ai également retiré ce que j’avais investi en bourse pour éviter tous stress, et toutes questions sur mes placements. J’ai pris date sur trois contrats d’assurances-vie en y plaçant une petite centaine d’euros mais je ne verse absolument rien. Le but est de profiter de la fiscalité allégée d’ici 5/7 ans.

 

Pour revenir à tes activités sur le web :

Tu nous disais en Juillet 2013 que le trafic de stickeramoi était d’environ 1000 visites journalières, que votre taux de transformation allait en s’améliorant et vous aviez réalisé 12000 euros de chiffre d’affaires sur le mois. Qu’en a-t-il était pendant les mois suivants et qu’en est-il aujourd’hui ?

La concurrence est vive sur ce marché, c’est le bilan que je fais après un an. J’ai pu augmenter le trafic de mon site d’environ 30% en fidélisant mes clients et en gagnant des liens sur d’autres sites que je ne connaissais pas, mais le chiffre d’affaires n’a pas augmenté dans les mêmes proportions. Je cherche mais je trouve assez peu d’informations sur les sites d’e-commerce.

Mon taux de transformation a donc mécaniquement légèrement baissé, mais je suis convaincu que sur le long terme mes clients feront progresser mon chiffre d’affaires. Et puis il y aussi l’éternelle question : « ou je me situe? » est-ce que mes indicateurs sont bons et montre une progression lente mais certaine, « dois je investir? », « dois je me diversifier? », comment le marché évolue dans sa globalité… etc.

 

Quelles ont été vos principales actions pour continuer le développement du site ?

J’ai pu augmenter mon offre de produits, c’est ce qui m’a permis d’augmenter mes ventes. Je travaille un peu le référencement mais de façon très très faible (en organisant des jeux concours par exemple). En ce moment je développe mon nouveau site de stickers pour professionnels et également quelques sites en langue étrangères. La tâche est compliquée car je dois dans un premier temps traduire mes fiches produits et ensuite référencer des sites étrangers.

 

Avez-vous rencontré de nouvelles difficultés ? Tu me parlais notamment de votre temps de travail important.

Le temps de travail est toujours aussi important aujourd’hui mais les conditions de travail ont bien changé. Ma sœur a pu reprendre un BTS en comptabilité car le commerce traditionnel ne lui convenait plus. De mon côté comme je peux actuellement me verser un salaire, le changement devient radical par rapport aux débuts. Comme j’ai beaucoup moins de stress lié à mon activité, j’ai beaucoup plus de plaisir à travailler.

Travailler pour soi lorsque l’on gagne ce qu’il faut devient super, je travaille environ 60 h par semaines mais je ne ressens plus de fatigue. En revanche j’ai une autre personne de ma famille qui m’aide de façon importante depuis maintenant un an, à raison de 2 à 3h par jour. Ce qui me permet de me dégager du temps pour développer la société. Sans cette aide il me serait impossible de me développer.

 

Aujourd’hui, une journée type de travail pour toi cela donne quoi ?

Le matin je traite les mails, puis je consacre mon temps au développement de ma société par la création de mon nouveau site. L’après-midi suivant les commandes je commence la fabrication de celles-ci, je fais les envois, et je travaille encore un peu mon développement ou corriges les erreurs qui me font perdre du temps (produits dans les produits, problèmes de références). C’est en soirée devant la télé que je traite les envois.  (En y réfléchissant je dois faire plus de 60h par semaine je pense… ).

 

Quelle(s) tâche(s) préfères-tu effectuer ? Au contraire pour lesquelles il est plus difficile de se mettre au boulot ?

Le plus difficile est de passer du développement à la fabrication et envois des commandes. Il faut une certaine concentration pour bien réfléchir et savoir comment se développer, du coup je traine et à chaque fin de journée je me retrouve parfois avec beaucoup de commandes à traiter. L’effort est continue… mais j’ai envie de créer des emplois, et gagner plus alors j’accepte encore ces contraintes.

 

As-tu des petits rituels pour être plus productifs ou tout simplement des méthodes d’organisation ?

Je pose tous sur feuilles et tableaux de bord et j’ajuste suivant la difficulté. La nouveauté depuis 2014 est que je délègue certaines tâches. J’ai deux trois connaissances proches que je prends au coup par coup que je rémunère et qui m’aide à accélérer mon développement. J’ai appris à déléguer des taches, vis à vis de mon objectif il n’est plus possible de tout faire soi -même.

 

Tu m’as parlé de ton nouveau site de stickers dédié aux professionnels, pourquoi avoir choisi de le lancer maintenant ?

Mon premier site de sticker (stickeramoi) est maintenant terminé (design, références et trafic atteint) je dispose de temps et vis-à-vis de ce premier site (grâce à l’aide familiale) et après 2 ans j’ai pu comprendre davantage la demande. C’est pour cette raison que j’ai créé ce site dédié uniquement aux professionnels.

 

Quels sont tes objectifs avec ce nouveau projet ?

Mon premier objectif est d’arriver à mettre en place toutes les idées que j’ai en tête actuellement, proposer une offre complète à chaque commerçants et artisans en demande de Stickers. L’objectif financier est d’arriver à faire entre 1 000 et 1500 euros de ventes par mois et ainsi continuer à développer mes revenus.

 

Tu m’avais parlé d’un autre projet, celui de lancer ton entreprise de conseil en investissement ? As-tu avancé sur celui-ci ?

La société existe toujours mais je n’ai pas assez de temps pour m’en occuper, et puis avec le temps et l’expérience j’ai pu mieux me découvrir et savoir ce que je voulais vraiment dans la vie. C’est des choix et avec mon blog Retaill and Co mon idée a été confortée. Le conseil, qu’il soit en investissement ou dans un autre domaine est rémunérateur mais très compliqué. Je travaille beaucoup, alors si tout devient en plus trop compliqué je pense pas faire longtemps… J’ai alors décidé de ne plus m’occuper de mon blog de tourner la page vis-à-vis de mes investissements immobiliers et de me servir de mon master en Gestion de patrimoine pour ma société que de proposer du conseil.

J’ai pu être président de ma résidence pendant un an, après avoir négocié chaque contrat pour baisser les charges je me suis aperçu que convaincre les personnes lorsque l’on parle argent et gestion est extrêmement compliqué. Tout le monde ne dispose pas du même niveau de connaissances et il devient extrêmement compliqué de faire prendre les bons choix. J’ai alors décidé de m’occuper de mon business, et d’entreprendre les idées que j’ai en tête !

Leave a Comment:

5 comments
Add Your Reply

Rejoignez +1000 investisseurs - Newsletter privée