Dossier immo bonus

Faire appel ou devenir chasseur immobilier ?

Faire appel ou devenir chasseur immobilier ?
5 (100%) 1 vote

Popularisé par des émissions TV comme «Chasseurs d’appart’» diffusée regulièrement, le métier de chasseur immobilier suscite de plus en plus de vocations. Toutefois, avant de faire appel à ce professionnel de la recherche immobilière ou d’opter pour cette voie professionnelle, il peut être judicieux d’en savoir davantage sur les missions, les qualités ou la formation du chasseur immobilier.

J’ai souvent des échanges par email avec des lecteurs me demandant s’il est judicieux de passer par un chasseur immobilier ? Je pense que cela dépend du projet et de votre état d’avancement, si vous en êtes à vos débuts dans l’immobilier, alors vous faire accompagner vous fera gagner du temps et de l’argent. Par la suite, vous aurez les clés pour agir seul et vous pourrez peut-être même conseiller les autres à votre tour !

Par exemple, j’ai interviewé Fabien qui, après avoir investi dans plusieurs appartements, propose ses services clés en main pour réaliser un investissement rentable sur plusieurs grandes villes Françaises : Paris, Lyon, Rennes, Toulouse…

 

Rechercher chasseur bien immobilier

Les principales missions du chasseur immobilier

Comme vous le savez peut-être, la mission principale du chasseur immobilier est de trouver le bien qui correspond parfaitement aux critères définis par ses clients. Il peut s’agir de logements, de bureaux mais aussi de locaux commerciaux puisque la clientèle peut aussi bien être particulière que professionnelle même si la finalité de son travail est la même. Pour atteindre son objectif, le chasseur immobilier devra remplir diverses tâches qui rythmeront son quotidien :

  • Rencontrer les clients et comprendre leurs attentes afin de définir précisément leur projet.
  • Obtenir des mandats et prospecter pour trouver un bien immobilier correspondant aux attentes du client.
  • Prendre contact avec les professionnels de l’immobilier.
  • Mener des enquêtes de quartier afin d’obtenir des infos sur des biens disponibles ou prochainement mis sur le marché.
  • Consulter tous les supports où sont disponibles des annonces immobilières.
  • Étendre continuellement son réseau de contacts afin d’obtenir des « tuyaux » immobiliers.
  • Visiter les biens qui lui semblent correspondre aux attentes de ses clients.
  • Organiser les visites avec ses clients.
  • Mettre en relation ses clients avec le propriétaire du bien choisi.
  • Conseiller les clients quant au montant de l’offre à faire.
  • Des services connexes pour être proposés : accompagnement pour optimiser son emprunt immobilier, choisir son statut juridique (SCI, régime fiscal…), suivi des travaux, mise en place d’un locataire…

Véritablement passionnant et nécessitant une véritable polyvalence, le métier de chasseur immobilier est réservé à des personnes étant prêtes à ne pas compter leurs heures et à adopter des horaires de travail irréguliers.

 

Les obligations légales pour devenir chasseur immobilier

En France, l’activité de chasseur immobilier est une profession réglementée puisque la loi Hoguet l’assimile à celle d’agent immobilier. Ainsi, pour exercer le métier de chasseur immobilier, il faut disposer de la carte de transaction professionnelle également connue sous le nom de carte T. Cette carte est délivrée par la préfecture de son lieu d’activité.

Pour en bénéficier, une personne doit justifier d’une formation adaptée et d’une certaine expérience professionnelle. De plus, il faut :

  • souscrire à une assurance RCP (Responsabilité Civile Professionnelle).
  • établir un mandat de recherche écrit et signé par les deux parties (original remis au client) avec les mentions obligatoires (nom du professionnel et du client, numéro de la carte professionnelle T, durée de validité, objet du mandat, la rémunération convenue…).
  • éventuellement avoir une garantie financière dans le cas où vous faites signer des compromis (si le chasseur immobilier déclare son intention de ne détenir aucun fonds (dépôt de garantie… par exemple), alors la garantie financière n’est pas nécessaire).

Notez que cette obligation ne vaut que si vous travaillez en indépendant étant donné que l’agence qui vous emploie devra obtenir pour vous une habilitation si vous êtes salarié.

Enfin, pour être complet sur les obligations légales, sachez que travailler en tant que chasseur immobilier sans carte T et sans habilitation vous expose à 5 ans de prison et 375 000€ d’amende.

 

Les qualités indispensables pour devenir chasseur immobilier

Si, à première vue, le métier de chasseur immobilier peut paraître plutôt « tranquille » étant donné qu’il est possible de travailler depuis chez soi, la réalité est que cette activité est très exigeante.

La profession nécessite en effet d’être très dynamique afin d’enchaîner les rendez-vous et d’être toujours disponible que ce soit pour les clients, les propriétaires vendeurs ou les différents autres acteurs qui peuvent vous aider dans votre mission (agence immobilière, notaire…). Par conséquent, rigueur et sens de l’organisation sont indispensables pour ne pas être débordé.

De même, un bon relationnel, une bonne présentation et un sens de l’écoute affûté comptent parmi les qualités d’un chasseur immobilier professionnel. Devant faire face à des désillusions dans certaines situations, il doit également être solide mentalement et savoir se remettre en cause régulièrement. Vous pouvez passer un mois à travailler sur le projet d’un client, sans que celui-ci ne donne finalement suite, votre commission n’est pas donc pas assurée outre les dédommagements convenus au mandat.

Ajoutez à cela une réelle capacité de négocier et un goût pour le challenge et nous avons dressé le portrait type de ce professionnel de l’immobilier.

 

Les formations pour exercer le métier de chasseur immobilier

Pour un chasseur d’immobilier, les diplômes ne sont pas importants puisque c’est véritablement sur ses résultats que ses compétences vont être jugées.

Toutefois, pour l’exercice de la profession, l’idéal est d’avoir obtenu par exemple un BTS Professions Immobilières étant donné que ce diplôme permet de pouvoir prétendre à la carte T. De plus, le stage effectué durant le BTS permet de bénéficier d’une première expérience professionnelle dans le monde de l’immobilier, l’occasion de nouer de premiers contacts et de commencer à se créer un réseau.

Mais rassurez-vous, la profession ne vous sera pas fermée si vous n’avez pas de diplôme d’autant que certaines agences ou cabinets proposent des formations internes.

 

Combien gagne un chasseur immobilier ?

Difficile d’apporter une véritable réponse à cette question tant le salaire des chasseurs immobiliers peut être variable. En travaillant en agence, un  gagne environ 1500 euros bruts par mois lorsqu’il débute, hors primes bien entendu. Ces dernières années, plusieurs réseaux d’agences dédiés uniquement cette activité sont nés.

Pour un chasseur immobilier indépendant, difficile d’avoir une estimation du salaire puisque tout dépend du nombre et du montant des transactions réalisées. Dans la majorité des cas, la commission perçue est  un pourcentage du montant TTC hors frais de notaire du prix du bien vendu. Il faut ensuite retirer des honoraires, le montant de la TVA et les charges. Le salaire sera ensuite proportionnel aux ventes réalisées, comme c’est le cas pour les agents immobiliers traditionnels.

Leave a Comment:

Rejoignez +1000 investisseurs - Newsletter privée