Dossier immo bonus

Étapes à respecter pour louer en saisonnier

Étapes à respecter pour louer en saisonnier
5 (100%) 2 votes

Nous allons revenir dans cet article sur les différences entre la location en bail classique et la location saisonnière. Plus précisément, quelles sont les étapes pour louer en saisonnier ?

S’équiper pour louer en saisonnier

Louer en meublé de tourisme implique d’abord de louer en meublé. La première chose est donc déjà de veiller à ce que tout ce qui serait nécessaire pour la location d’un meublé soit bien présent dans votre logement.

Le toujours pertinent site de PAP nous rappelle la liste des meubles obligatoires pour louer en meublé :

  • Une literie comprenant couette ou couverture ;
  • Un dispositif d’occultation des fenêtres dans les pièces destinées à être utilisées comme chambres à coucher ;
  • Une table et des chaises ;
  • Des étagères de rangement ;
  • Des luminaires ;
  • Le matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement

De plus, pour qu’un logement soit qualifié de meublé, il doit, en particulier, comporter les éléments indispensables à la préparation des repas : vaisselle, ustensiles de cuisine et électroménager minimal.

étapes louer saisonnier

Pour louer un meublé de tourisme, il ne faut toutefois pas s’arrêter-là mais aussi disposer d’autres équipements indispensables :

  • Le sèche-cheveux qui est devenu une case à cocher sur Airbnb ;
  • La bouilloire et la machine à café ;
  • Connexion WIFI

Et d’autres atouts très appréciés pour booster votre taux d’occupation :

  • Parking gratuit sur place
  • Ascenseur si vous êtes à un étage élevé
  • Entrée dans les lieux 24H/24 et espace de travail pour ordinateur : logements dits “Business Ready” sur Airbnb

Les critères de sélection d’un logement

Posons-nous maintenant une autre question : comment un voyageur choisit-il son logement ? Il fait une recherche autour d’un emplacement qui l’intéresse (un lieu touristique, un quartier, une ville) et il compare les différentes offres qui répondent à son budget.

Capacité accueil airbnb saisonnier

Le critère majoritairement utilisé est en fait celui du nombre de voyageurs : ainsi en saisonnier, on réfléchit en capacité et pas en mètre carré. Un 30m2 pour quatre personnes est sans doute plus intéressant en terme de rentabilité qu’un 40m2 pour uniquement deux personnes !

Ainsi le fait de rajouter un canapé-lit double dans le salon par exemple va vous permettre de louer plus et d’augmenter vos revenus locatifs. Dans une logique de rendement, il faut donc augmenter, autant que raisonnablement se peut, la capacité.

En dehors de la taille de son groupe et de l’emplacement souhaité, la décision de louer ou pas un logement dépend essentiellement de deux paramètres :

  • La photo principale qui s’affiche dans les résultats de recherche qui va servir à établir une pré-sélection ;
  • Les photos supplémentaires qui vont rendre votre logement plus attirant et pertinent par rapport à la recherche

Évidemment la description et les équipements vont compter mais l’attention va surtout porter sur les photos. Soigner sa décoration intérieure paie donc toujours en saisonnier – encore plus sans aucun doute qu’en bail classique. Lisez l’article dédié à l’optimisation de sa location saisonnière.

Quelles sont les étapes pour être en règle ?

La facilité à pouvoir louer en saisonnier ou pas dépend en grande partie de la municipalité. En règle générale, en France on peut louer facilement et sans formalité particulière.

A Paris il est obligatoire de s’enregistrer pour louer une résidence principale (autorisée jusqu’à quatre mois par an) ou un local commercial (ce qui est légal, à l’année). Une législation similaire se met en place dans d’autres grandes villes, comme à Lyon, en savoir plus dans cet article.

S’organiser pour réussir en location saisonnière

Il faut garder à l’esprit que la location saisonnière nécessite a minima de mettre au point une organisation pour assurer soi-même ou déléguer trois étapes indispensables :

  • Le ménage et la gestion du linge;
  • La communication avec les voyageurs;
  • La remise des clefs

Cette organisation, si elle n’est pas compliquée, se révèle souvent assez chronophage et implique soit d’avoir le temps, soit de mandater d’autres personnes (aide ménagère, voisin, conciergerie spécialisée…).

Avec la multiplication de logements loués en saisonnier, les conciergeries se sont développéesBnbLord par exemple qui assure un service de gestion Airbnb pour les propriétaires.

Ainsi les premières étapes pour louer en saisonnier ne sont pas si difficiles avec quelques compétences informatiques. Pour commencer, il faut décorer son appartement : harmonisez les couleurs, ajoutez quelques meubles de qualité (une table basse transparente qui laisse passer la lumière, par exemple j’ai acheté celle-ci, vraiment très sympa). Ensuite, les étapes sont naturelles : faire de belles photos, s’inscrire sur une plateforme, diffuser son annonce et attendre les réservations ! S’il s’agissait de ne retenir qu’une plateforme, je conseillerai sans hésiter de commencer à louer via Airbnb qui est sans doute la plus ergonomique, la plus utilisée et aussi la plus sûre dans la mesure où elle offre une garantie à tous les hôtes en matière de dégradations. En deuxième plateforme, Booking est sans conteste très intéressante ! Attention toutefois les réservations sont instantanées. Il faut donc bien veiller à ce que son calendrier soit à jour, sous peine de doubles réservations et d’obligations de reloger à ses frais les personnes ayant réservé.

En conclusion louer en saisonnier nécessite un engagement financier plus important au départ (décoration, organisation…) et une bonne organisation pour gagner du temps mais les gains potentiels sont plus élevés !

  • Il faut attacher une vraie importance à la décoration intérieure ;
  • Il faut mettre ou place une organisation pour ne pas “subir” ou confier son bien à une conciergerie.

N’ayez pas peur de vous lancer !

Leave a Comment:

Rejoignez +1000 investisseurs - Newsletter privée