Entrepreneurs : évaluez le potentiel de votre idée

Je voulais traiter ce sujet car il est (souvent) à la base de la création d’entreprise. Que faire lorsque l’on a une super idée? Malheureusement, toutes les grandes idées d’entreprise ne se transforment pas en grandes firmes internationales…

Même si vous avez  bien pensé votre produit ou service, que celui-ci a un côté innovant, cela ne suffit pas. Il vous faudra mettre en place toute votre stratégie entrepreneuriale un business plan, une tarification, un financement, un plan marketing et des ressources humaines pour faire fonctionner la machine – et bien sûr, assez de clients prêts à payer pour votre trouvaille !

Alors, comment savez-vous si votre idée mérite d’être poursuivie? Voici quelques conseils pour évaluer votre idée et vous assurez que vous êtes sur le chemin de la réussite.

Idée papier crayon entrepreneuriat

Y-a-t-il un marché pour votre idée d’entreprise?

La première étape pour déterminer si votre idée d’entreprise a un potentiel, c’est de réaliser une étude de marché approfondie.

Cette étape ne doit jamais être négligée, car elle est nécessaire afin de déterminer la viabilité de votre idée.

Commencez par déterminer si la demande est suffisante en fonction de votre offre puis penchez vous sur le modèle marketing à adopter, la tarification, les entreprises concurrentes et les entreprises partenaires sur ce marché cible.

Pour se faire, vous avez besoin de collecter autant d’informations que possible sur vos clients potentiels:

  • Quel type de profils ont les clients potentiels? (critères sociaux démographiques)
  • Où achètent-ils?
  • Comment se comportent-ils et qu’est-ce qui motive leur décision d’achat?
  • À quelle fréquence achètent-ils les produits/services visés ?
  • Quelle est la demande chiffrée approximative? (pour un prix donné)

 

Les stratégies de recherches

Heureusement, vous pouvez  toujours effectuer vous-même des recherches à un coût plus ou moins faible, voir quasi-nul. L’étude de marché se divise en deux grandes catégories: primaires (que vous pouvez gérer vous-même) et secondaires (l’analyse des données publiées par des sources secondaires).

La recherche peut être quantitative (fondées sur des comportements, des données chiffrées et réalisée le plus souvent à l’aide de sondages) ou qualitative (fondée sur les causes de ces comportements et réalisée grâce à des entretiens d’un nombre restreint de personnes), vérifiez que vous respectez la protection des données si vous publiez ces informations. Idéalement, il vous faudra un mélange de toutes ces sources pour obtenir une image fiable du marché. Votre recherche primaire pourrait inclure des groupes de discussion afin d’identifier le comportement de vos clients potentiels envers votre offre. Jaugez la concurrence : identifiez les nouvelles technologies utilisées par vos rivaux, leur service client, leurs prix et leur approche commerciale, marketing…

Un autre point important : renseignez-vous auprès d’organismes professionnels dans votre domaine afin d’obtenir des données fiables. Elles sont parfois coûteuses, mais il est préférable de payer le prix lorsqu’on se lance dans la création d’entreprise !

Si vous pouvez avoir accès à des ressources et des conseils gratuits profitez-en! Comme au sein d’un incubateur d’entreprise, par exemple celui de mon école, d’où est issue la start-up Zéro-Gâchis.

 

Avez-vous d’autres conseils à partager avec de jeunes entrepreneurs ?

Laisser un commentaire :

21 commentaires
Répondre