Dossier immo bonus

Agent immobilier indépendant, agence ou négociateur en portage, à qui faire confiance ?

Agent immobilier indépendant, agence ou négociateur en portage, à qui faire confiance ?
5 (100%) 1 vote

Le secteur de l’immobilier compte de nombreux acteurs différents. Cette profusion est parfois source de confusion pour les propriétaires à la recherche d’un professionnel capable d’assurer la vente ou la location de leur bien. Découvrez ce qui distingue l’agence immobilière, l’agent indépendant et le négociateur immobilier !

L’agence immobilière

Difficile d’évoquer le florissant secteur de l’immobilier sans mentionner en premier lieu les emblématiques agences immobilières, dont le nombre est aujourd’hui estimé à environ 30 000 en France.

Comme chacun le sait, une agence a pour rôle de mettre en relation des personnes à la recherche d’un bien avec des personnes qui ont pour projet de louer ou de vendre leur appartement ou leur maison.

Chaque agence est gérée par un agent immobilier. Celui-ci est détenteur d’une carte professionnelle, ou carte T (pour “transaction”). En vertu de l’article 1 de la Loi Hoguet, il est ainsi autorisé à rédiger des actes juridiques et réaliser des transactions immobilières.

Bien que la plupart des agences emploient des salariés (dont des négociateurs VRP et non VRP), beaucoup d’entre elles travaillent aussi avec des agents commerciaux, notamment pour des raisons de flexibilité.

Notons enfin que certaines agences appartiennent à un réseau de franchises, alors que d’autres sont indépendantes. Contrairement aux agences indépendantes, qui sont libres de fonctionner comme elles le souhaitent (dans le respect de la loi), les agences franchisées doivent quant à elles respecter l’image de marque et les différentes règles imposées par leur franchiseur.

Agent immobilier

L’agent immobilier indépendant

Comme son nom l’indique, l’agent immobilier indépendant exerce à son propre compte, le plus souvent à son domicile ou dans un bureau partagé avec d’autres professionnels (en espace de coworking, par exemple). Maître de son activité, il prend appui sur son réseau pour dénicher des biens ou de potentiels acheteurs.

Complètement autonome, l’agent immobilier indépendant va généralement tenter de tirer son épingle du jeu en misant sur l’aspect relationnel, en proposant d’accompagner ses clients au plus proche de leurs besoins. Pour élargir son champ d’action, atteindre de nouveaux secteurs et gagner du temps, il va généralement mandater des négociateurs immobiliers ou chasseurs immobiliers qui vont se charger de trouver des biens ou réaliser des visites pour lui.

Après plusieurs années d’activité, certains agents indépendants font le choix de créer leur agence ou de rejoindre un réseau d’agences franchisées. Signalons que l’inverse est également vrai.

Le négociateur immobilier indépendant

Négociateur immobilier indépendant” et “mandataire indépendant” sont deux termes qui servent généralement à designer un expert de l’immobilier mandaté par des agences immobilières ou des agents indépendants.

N’étant pas titulaire de la carte T, le négociateur immobilier indépendant n’est pas autorisé à réaliser des transactions. Il peut cependant rechercher des biens et les administrer, assurer des visites ou encore diffuser des annonces.

À l’image de l’agent immobilier indépendant, certains négociateurs vont privilégier le portage salarial afin de s’affranchir des limitations liées au statut d’agent commercial (en EIRL ou en auto-entrepreneur), historiquement associé à leur profession.

Concrètement, le consultant immobilier en portage salarial bénéficie d’un environnement de travail bien plus stable et d’un accompagnement juridique et administratif complet, favorables au développement de son activité. Pour ses clients, c’est aussi un vrai gage de fiabilité !

Leave a Comment: